#VendrediLecture : Mes lectures de janvier

Il reste encore quelques jours en janvier mais il ne me reste plus que quelques pages de mon roman en cours et je n’en finirai pas un autre avant le 1r février. 🙂 Je ne suis pas certaine de faire ce genre d’articles tous les mois, alors profitez de celui-ci. :p

En janvier, j’ai lu 17 documents : 4 romans, 1 documentaire, 4 BD et 8 mangas.

Les romans : que des excellentes lectures ! J’ai commencé avec « Les Miracles du bazar Namiya » de Keigo Higashino, lu sur les recommandations de Manon. J’ai été ravie d’évoluer dans cet univers très poétique où toutes les histoires se mélangent. J’ai enchainé avec le second tome de « Red Rising » de Pierce Brown, de la SF à la sauce Empire Romain, vraiment très bien construit et prenant. Ensuite, gros coup de cœur pour « L’Année de Grâce » de Kim Liggett. L’histoire d’une jeune femme de 16 ans contrainte de s’isoler dans la forêt avec toutes les filles de son âge, sous prétexte de les libérer d’une magie capable d’asservir les hommes. C’est une réflexion sur la condition féminine et le patriarcat enveloppée par une écriture maîtrisée et un scénario solide. Et enfin, j’ai terminé le mois avec le troisième tome du « Clan des Chiens » de Christopher Holt, un roman ado qui suit les aventures de trois chiens après que leurs maîtres les aient abandonnés à cause d’un mystérieux virus (et avec une couverture si moche ? celles en VO ont l’air tellement plus belles).

Côté BD, j’ai lu « Je ne veux pas être maman » d’Irene Olmo, qui raconte exactement ce qu’on lit dans le titre. Le second tome de « Darryl Ouvremonde », une BD steampunk assez sympa et qui doit être terminée à la fin de ce tome 2. « Mad Love » de Paul Dini et Bruce Timm, un comics sur la relation toxique entre Harley Quinn et le Joker, et enfin, « Rouge, petite princesse punk » de Johan Troianovski, une BD jeunesse qui revisite de manière originale les contes bien connus et qui permet au lecteur de participer (en secouant le livre par exemple ^^).

Enfin, les mangas : j’ai lu les derniers tomes de « La petite faiseuse de livres », un manga choupinet sur l’amour des livres, puis j’ai commencé « Love fragrance », que je ne pensais pas tant aimer. Et j’ai lu le premier tome du manwha « Noblesse » mais j’ai vite renoncé, ni le chara-design ni l’histoire ne me plaisent.

J’aurai peut-être moins de temps pour lire et faire un article complet au mois de février, mais je mets toutes mes lectures sur Twitter ! 😉

#VendrediLecture : Féro(ce)cités chez Projets Sillex

Il y a quelques jours, Hachiko a fait les yeux doux à l’équipe de Projets Sillex afin de recevoir le kit presse de leur prochaine parution : le recueil de nouvelles « Féro(ce)cités ». Un recueil 100% fantasy animalière ! J’ai donc eu l’immense joie de découvrir trois des nouvelles composant l’ouvrage, une petite mise en bouche pour donner envie de dévorer le reste. 🙂

La campagne de financement a débuté aujourd’hui et elle a déjà atteint les 70%. *o* Je vous invite à parcourir leur site internet (lien plus bas) pour découvrir leur mode de fonctionnement et la rémunération qu’ils proposent aux auteurs (spoiler alert : c’est + qu’ailleurs). Et donc, ces nouvelles ?

J’ai pu lire ces trois nouvelles, à base de courageuses souris, de lièvres ambitieux et d’oiseaux de proie protecteurs. Une bonne dose d’immersion, ce qu’il faut d’action, un peu de malaise et surtout une belle qualité d’écriture. En tout cas, elles ont fait le job : me donner envie de lire toutes les autres nouvelles !

Pour découvrir cette maison d’édition particulière, c’est PAR ICI. Et si vous voulez participer au financement du recueil, c’est PAR LÀ. 🙂

#ProjetOmbre : Mars

Je continue ma découverte des nouvelles de Sylvie Lainé avec ce mois-ci, trois d’entre elles dont je vais tout de suite vous parler. 🙂 C’est toujours aussi compliqué de parler sans spoiler de ces textes courts en tout cas !

Question de mode : une jeune femme essaie désespérément de plaire à son ami, plus intrigué par les modifications corporelles des « extraterrestres » que par le charme naturel. Jusqu’où ira-t-elle pour attirer son attention ? Va-t-elle se perdre dans sa nouvelle apparence ? C’est une nouvelle assez intéressante sur le thème de l’appropriation de son corps et du regard de l’autre.

Mélomania : Une sœur se propose de faire pousser sur son propre corps une nouvelle main pour son frère, récemment amputé. Mais ce membre développe une personnalité bien à elle et surtout très attachante. Une nouvelle mignonnette. ♥

Sirius m’était compté : Après la mort de son chien, un homme fait appel à une compagnie pour recevoir un clone de l’animal. Il a ainsi droit de passer un nombre bien défini de jours avec son ami canin… mais que se passerait-il s’il défiait le compte ? Bon… cette nouvelle a fait mal à mon petit cœur… T_T Le thème me parlait particulièrement et ÉVIDEMMENT que je ferais appel à ce genre de service et que j’essaierais de contourner le nombre de jours. Ce fut une bien jolie lecture. 🙂

Vendredi lecture « Death positive »

Aujourd’hui, on se (re)lance dans le mouvement Death Positive (dont je vous parle dans cet article) avec quelques conseils de lecture.

On commence par le dernier ouvrage de Caitlin Doughty, « Will my cat eat my eyeballs? », non traduit en français. Cet exemplaire est mon précieux car il est signé par l’autrice. *o* Dans ce livre, Caitlin Doughty répond à des questions posées par des enfants (et ne nous mentons pas, les adultes aussi peuvent se les poser !) : « Que se passe-t-il si on meurt dans l’espace ? », « Puis-je garder le crâne de papa ? », « Est-ce qu’on fait caca quand on meurt ? » ou encore « Pourquoi mamie est-elle couverte de plastique sous sa robe ? », vous saurez tout ça (et encore plus) en lisant ce livre. Le tout est ponctué d’illustrations de Dianné Ruz.

On continue avec « Funèbre ! » de Juliette Cazes, que j’ai reçu en numérique donc je vous mets la couverture juste en-dessous. Un tour du monde (en français, pour une fois !) des rites funéraires. Un bon ouvrage de découverte des pratiques loin de chez nous, c’est grâce à lui que j’ai regardé la série « The Casketeers » (que je conseille aussi pour le coup). ^^ Bref, si vous avez envie d’aller voir plus loin que votre cimetière municipal, c’est l’ouvrage à découvrir.

On passe ensuite à un must-have :

« Un enterrement comme je veux ! Le premier guide pratique des obsèques civiles » de Sarah Dumont, également à l’origine des apéros mortels et du site très intéressant Happy End.

C’est vraiment LE guide à avoir sous la main. Il est clair et détaillé dans les formalités sans être indigeste, tout en vous donnant des idées de funérailles à votre image et des adresses utiles. Et ce, pour un prix très raisonnable. Vous pouvez l’acheter ICI.

Et enfin, un ouvrage un peu particulier : « Le carnet des derniers vœux » de Sarah Eddy. C’est un cahier d’exercice de réflexion autour de notre propre mort, mais aussi une sorte de carnet des dernières volontés. On y trouve des méditations, des questions, ainsi qu’un choix détaillé des différentes possibilités de funérailles.

C’est d’abord un livre pour soi afin de faire la paix avec notre mortalité, pour mettre à plat certaines choses avec nous-mêmes et avec les autres. Puis, et c’est ce qui est intéressant, il servira d’aide aux personnes qui resteront après notre mort. On ne le dit jamais assez mais les directives anticipées sont importantes. Parlez avec vos proches ! Et si les mots sont trop difficiles, alors utilisez ce carnet dans la discrétion de votre intimité, jusqu’à ce que vos proches en aient besoin.