Petits bonheurs – 22 février

IMG_20180215_172620_resized_20180221_021718120

  • Me remonter le moral en m’achetant une nouvelle bague et des boucles d’oreilles.
  • Ecouter la BO des Gardiens de la Galaxie en travaillant.
  • Beaucoup aimer la série Daredevil.

IMG_20180219_180013_resized_20180221_021717333

  • Acheter du mobilier rigolo pour la bib et commencer à avoir un vrai coin lecture pour les petits.
  • Préparer ma valise pour partir à Bruxelles.
  • Discuter au soleil.
  • Décider d’un nouveau projet de vie : visiter toutes les anciennes colonies portugaises.

IMG_20180216_121505_resized_20180221_021717835

  • Les premiers exemplaires de Pandémonium qui arrivent chez les gens.
  • Mes nouveaux tampons pour pouvoir signer le roman.
Publicités

Bruxelles, me voilà !

Sans titre

La danse des salons pour présenter Pandémonium commence cette semaine. Je m’envole jeudi pour Bruxelles où je dédicacerai le roman pendant la Foire du Livre vendredi et samedi. C’est mon premier salon international ! Et en plus, ça me permet de prendre l’avion ! (oui, j’adore ça, ça serait une passion si j’étais riche)

Partir va en plus me remonter le moral que j’avais en berne depuis quelques jours. Si j’avais écrit l’article prévu dimanche dernier, vous auriez su que j’étais en ce moment en proie à de vives émotions affectives. Mais comme toujours quand c’est du sérieux, je n’en parle pas. ^^ Et en plus de cela, les vacances scolaires me plombent. Habitant tout près de l’école du village, j’ai pris l’habitude d’être rythmée par les cris des enfants dans la cour. La semaine dernière a été une longue épreuve de solitude, et je n’ai qu’une hâte, que l’école reprenne. Partir à Bruxelles me fait donc voyager dans le temps puisque quand je reviendrai, ce sera la fin des vacances ! \o/

Après la Belgique, la vie reprendra son cours normal à la bibliothèque avec mes animations. Et le 18 mars, c’est dans le TGV que je sauterai pour aller signer Pandémonium au Salon du Livre de Paris. Un aller-retour dans la journée, je crois que c’est la première fois que je fais ça.

Côté écriture, je stagne de manière assez prodigieuse. J’attends les retours d’une bêta-lecture, mais à part ça, niveau création, c’est walou. Je vis tellement des choses de dingue en ce moment que j’ai du mal à me poser devant mon écran pour m’immerger dans une nouvelle histoire. Pourtant, j’ai des idées ! J’ai même promis une nouvelle pour le mois de février à un éditeur, mais… bon, on est le 19, je pars jeudi pour revenir dimanche, et voilà. Enfin, les miracles arrivent parfois.

Bref. Si vous êtes à Bruxelles ce week-end, passez me faire un coucou ! On pourra aller prendre un café et manger des frites (ça, ce sont mes réelles passions dans la vie).

[Jour de sortie] Pandémonium

Voilà, c’est aujourd’hui que sort officiellement « Pandémonium – Requiem pour un croque-mort ».  Après en avoir parlé en long, en large et en travers, ça me semble un peu irréel de savoir qu’il va vivre sa vie tout seul. Est-ce que je suis prête à le partager ? Ma foi, je n’ai plus le choix. 🙂

Quand j’avais la tête dedans, je trouvais le temps long, j’avais envie de le donner au monde là tout de suite maintenant, je comptais les jours jusqu’à la sortie. Et du moment où j’ai donné la version finale, je suis complètement passée à côté de la préparation de la sortie.

Mais bon, ça y est, la parution est officielle et c’est aujourd’hui. Vous pourrez le retrouver dès ce week-end au festival Atrebatia à Arras sur le stand du Chat Noir (où je ne serai pas, hein), et nous, on se voit la semaine prochaine à Bruxelles, vendredi et samedi. 🙂