[J’ai testé] Seasons after Fall

On a récemment porté à mon attention l’existence de « Seasons after Fall », jeu dans lequel on contrôle un petit renard qui manipule les saisons. Forcément, un pitch pareil, moi, ça me cause.

« Seasons after Fall », développé par le studio indépendant français Swing Swing Submarine, raconte l’histoire d’une petite graine, qui doit explorer les différents lieux d’une forêt enchantée afin de rencontre les Gardiens des Saisons. Une fois que le Gardien lui offre un éclat, elle devient capable de manipuler les éléments saisonniers.

Mais pour y arriver, la graine a besoin d’un vaisseau. Et qui a répondu à l’appel ? Un petit renard. ♥

Le joueur va donc contrôler d’abord la graine afin de sortir du monde souterrain, puis le renard. C’est un jeu de plateformes classique, on va de gauche à droite et de droite à gauche, on saute, et on jappe (pour interagir avec les éclats et l’environnement). Mais le bel intérêt ici, c’est de pouvoir manipuler les saisons afin d’accéder à de nouveaux endroits. On fera appel à l’hiver pour geler un lac et se déplacer dessus, ou on appellera le printemps pour faire monter les eaux.

Ce n’est pas un jeu compliqué, bien que les sauts soient parfois un peu pénibles à gérer. C’est très contemplatif, très « zen ». Les graphismes (les décors ont été peints à la main) sont sublimes. L’animation pour changer les saisons est tout simplement magique. Quelques images tirées du site officiel :

Je ne l’ai pas encore terminé, puisque je viens seulement de débloquer le Printemps (après l’Hiver et l’Automne). Mais je n’en suis qu’à 15 % du jeu, ce qui promet encore de belles heures féeriques !

Le site officiel.
L’acheter sur Steam (14,99€).

[J’ai fait] Un Open when

Le 18 mars, c’était l’anniversaire de ma petite sœur. Comme elle aime tout plein de choses folles, c’est toujours assez facile de lui trouver un cadeau. Mais cette année, plutôt que de céder à la facilité, j’ai voulu innover.

J’étais tombée il y a quelques semaines sur cet article concernant les « open when », et j’avais gardé l’idée dans un coin. Idée utilisée, vous l’aurez compris, pour les 27 ans de ma sœur.

Rapidement, un « open when » est une série de lettres à « ouvrir quand… ». Le lien mis plus haut explique bien les règles et les principes de la chose. Pour ma sœur, j’ai voulu faire 27 enveloppes avec des trucs sérieux et des trucs rigolos. Je suis allée acheter mon matériel : enveloppes de différents bleus, paillettes, gommettes, confettis. J’avais mes feutres et mes crayons de couleur, du papier et des idées. Et c’était parti.

L’activité est vraiment très chronophage. Avec le recul, je pense que si je m’y étais prise quelques semaines plus tôt, j’aurais été pas mal. Et ça m’aurait évité de terminer la dernière ce matin avant de lui offrir. ^_^’

Pour les « quand », voici ma liste (là, vous pouvez mettre un peu tout ce que vous voulez, bien entendu – il n’y en a que 26 parce que j’ai oublié de noter la dernière…) :

1. Tu reçois cette boîte.
2. Tu pleures.
3. Tu es stressée.
4. Tu as besoin d’un câlin.
5. Tu as besoin de motivation.
6. Tu ne peux pas dormir.
7. C’est les vacances.
8. Tu es malade.
9. Tu t’ennuies.
10. Tu as faim.
11. Tu as besoin de rire.
12. Tu es heureuse.
13. Tu as besoin de courage.
14. Tu ne te sens pas belle.
15. Tu veux te rappeler les bons moments.
16. Tu as passé une sale journée.
17. Tu ne sais pas quelle série commencer.
18. Tu as besoin de parler.
19. Tu es triste.
20. Tu as fait quelque chose d’extraordinaire.
21. On est vendredi soir.
22. Le futur te fait peur.
23. Tu veux m’acheter un cadeau mais tu ne sais pas quoi.
24. Tu rentres chez toi.
25. Il pleut.
26. Quand tu veux.

Et voilà le résultat :

IMG_1716a

Evidemment, vous ne saurez pas ce qu’il y a dans les enveloppes, puisqu’elle l’ignore encore et que ça serait dommage de spoiler. :p

IMG_1720a

Je me suis bien amusée en tout cas ! Et j’ai bien rigolé ! Une expérience à refaire avec de nouvelles idées. ♥

Noël 2015

Une avalanche de cadeaux pour faire valser les idées noires. Ou presque. J’ai été bien gâtée pour ces fêtes 2015, bien moins que mon neveu, certes, mais tout de même. ^_^

IMG_1659a

Un thème récurrent avec des arbres : Baby Groot ♥, l’Almanach des Bois de chez Erato Editions, et un cahier pour noter mes secrets. Et avec cela, deux jolis bracelets.

IMG_1660a

J’adore les Oracles, et j’en ai eu deux très beaux. L’Oracle des Reflets est un cadeau de moi à moi, je vous en reparle bientôt parce que j’ai suivi sa réalisation depuis presque le tout début.

DSCN1463a

Deux bouquins que je vais lire très vite accompagnés d’un petit thé dans ma nouvelle tasse Catwoman.

DSCN1461a

Ou dans celle-là, d’ailleurs. 😀

DSCN1460a

Je crois que je vais me la péter grave à la fac avec ces gommes zombies. \o/

Photo bonus : Isatis L’incruste.

DSCN1464a

Et vous, vous avez été gâtés à Noël ? 😀

[J’ai acheté] Un bijou « Mad’Hands »

J’adore aller dans les salons branchés fantasy, que ce soit pour rejoindre des copains auteurs, pour les gens costumés, ou encore pour les stands d’artisans. Le Salon Fantasy en Beaujolais n’a pas fait exception. Et si j’ai bavé devant tous les stands de créateurs, c’est finalement chez Mad’Hands, situé pile en face de moi, que j’ai craqué.

Mad’Hands, c’est Marie, une jeune créatrice lyonnaise à l’univers steampunk et onirique. Voyez comme elle est belle dans son costume fait main.

MadHandsB2

Son stand était à son image. Des petites bêtes partageaient l’espace avec des fleurs éternelles et des illustrations du Lapin Blanc.

MadHandsB1

Tous les bijoux sont des pièces uniques et faites main. Colliers, boucles d’oreilles, bagues, bracelets, il y a de quoi satisfaire tout le monde. Les colliers se déclinent en version chaîne ou ruban selon vos envies. Les petites bêtes sont enduite d’une résine extrêmement résistante, à l’épreuve de la vie courante, car Marie le dit « ses bijoux sont faits pour être portés ».

J’ai longuement hésité (ça m’a bien pris deux allers-retours) avant d’acheter. Est-ce que je voulais le collier avec le petit scarabée ? Les boucles d’oreilles avec des rouages d’horloge ? Ou encore le bracelet avec les breloques ? Finalement, j’ai opté pour la pièce qui m’a semblé la plus symbolique, pour moi qui ai ça en horreur : la guêpe.

MadHandsB3

N’est-elle pas fabuleuse ? *_* J’ai porté le collier toute la journée du dimanche, récoltant moult compliments. Il faut dire que c’est original, non ? Une vraie guêpe autour du cou. Vous la voyez bien ? Attendez, j’ai des photos en gros plan. ^_~

MadHandsB4MadHandsB5MadHandsB6

Comme je le disais, la résine est très résistante, puisque j’ai passé ma veste par-dessus pour sortir et il n’y a pas eu d’accroc. Je ne compte pas la taper contre les tables non plus, mais la qualité me donne confiance.

Marie récolte ses matériaux au gré de ses pérégrinations forestières, les insectes dont elle se sert pour les bijoux sont déjà morts quand ils passent entre ses mains (je précise pour ceux qui penseraient qu’elle est une serial killeuse ^^).

En bref, je suis super heureuse d’avoir craqué chez Mad’Hands. Je vous invite d’ailleurs à aller visiter son site internet et sa page facebook (liens plus bas), car j’ai entendu dire qu’avec Noël approchant, des offres exceptionnelles allaient pointer le bout du nez… :p

Site : http://mademadhands.wix.com/madhands
Page facebook : https://www.facebook.com/mademadhands/