NaNoWriMo 2018

NaNo-2018-Writer-Twitter-Header

Comme d’habitude, je planifie l’écriture du NaNo deux mois à l’avance pour me retrouver en panique, la veille, parce que je ne suis pas prête. Je voulais organiser des sessions d’écriture, et voilà, on est le 30 octobre donc trop tard.

Je. Ne. Suis. Pas. Prête.

L’angoisse.

J’ai mon plan d’écriture, j’ai l’histoire en tête, j’ai le nom de mes personnages (après avoir cherché pendant une semaine un prénom féminin commençant par E), mais alors, j’ai complètement oublié de préparer mes NaNoTools. Il faut que je réinstalle le timer sur mon téléphone pour écrire par plages de 25 minutes, que je choisisse des objectifs pour récupérer des récompenses… Argh.

Vais-je atteindre les 50 000 mots cette année ? Ce roman suivra-t-il le chemin de Zombitions et Pandémonium, écrits pendant un NaNo eux aussi ? Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas écrit de manière assidue que je le sens un peu mal, et en même temps, je suis super impatiente de commencer. Tant pis si j’échoue. (Sauf si je trouve une super récompense de fin de NaNo.)

Et vous, vous vous lancez aussi dans le challenge ?

(Vous pouvez retrouver mon profil NaNo ICI. ^^)

 

Publicités

Et l’écriture dans tout ça.

Cela doit faire une éternité que je n’ai pas fait de point écriture, alors aujourd’hui, j’ai un petit paquet de choses à vous dire.

Point #Zombies :
Une lectrice m’a annoncé que Zombitions et Zombiguïté (actuellement publiés chez Rebelle) ne seront plus disponibles début 2019. Zombiguïté étant l’affaire de deux personnes, j’attends de voir avec Ana Dess ce que nous allons en faire.
En ce qui concerne Zombitions, j’avais au départ pensé refaire une tournée auprès d’éditeurs. Autant je ne suis pas encore prête à offrir une seconde vie aux Tarots Divins, autant mes zombies, j’aimerais bien les voir continuer leur route.
Mais voilà, chercher un éditeur, c’est fastidieux. Et c’est quelque chose qui ne me tente pas plus que ça pour un roman déjà publié auparavant. Je préfère mettre mon énergie dans une nouvelle création ! Alors dès janvier 2019, Zombitions sera disponible en format numérique. Il ne sera pas gratuit parce qu’il faut tout de même que je gagne un peu ma vie, mais ce sera à tout petit prix.
On en reparlera sûrement d’ici là. 😉

Point #Pandémonium :
Que dire à part merci pour l’accueil fait à ce roman ?
Je vais bientôt revoir mon planning de dédicaces, je risque de ne pas bouger d’ici la fin de l’année mais il y aura des dates en 2019. D’ailleurs, si vous connaissez des librairies susceptibles d’organiser une dédicace, n’hésitez pas à leur en parler !

Point #Parution :
Bientôt, bientôt… Une nouvelle parution. J’ai vu la couverture il y a quelques semaines, et franchement, elle déchire. Je suis vraiment trèèèèèèès contente de cette publication.

Point #Projets :
Ma nouvelle pour la jeunesse est encore en cours de lecture chez un éditeur, j’espère avoir des news là-dessus bientôt.

Je me lance dans le NaNoWriMo ! Avec un roman pour le moment intitulé « La Vague », une dystopie young adult avec pour thème central le rapport à la mort et le deuil. Comme j’ai pitché le projet et qu’a suivi une longue discussion sur le roman qui m’a drôlement motivée (Bleuenn, cœur sur toi), il y a des chances que je commence à écrire avant le 1r novembre. Mais c’pas grave ! ^_^

Camp NaNo – Puisqu’il le faut

C’est avec beaucoup d’espoir que je me force à participer au Camp NaNo du mois de juillet. Je ne sais pas encore ce que je vais écrire, mais je me suis fixée un tout petit total de 15 000 mots.

Il faut que je me dérouille un peu, que j’écrive n’importe quoi histoire de dire. Avec un peu de chance, ça va me lancer dans un projet. Et au mois de juillet, je vais vraiment avoir besoin d’un challenge comme celui-ci.

Bref, bonne chance aux nanoteurs de l’été ! ^o^

Imaginales 2018

Le week-end dernier, j’étais à Epinal pour les Imaginales. Un déplacement prévu au dernier moment et uniquement validé parce que j’ai embarqué une amie avec moi. Pour son premier salon littéraire de l’imaginaire, elle a d’ailleurs trouvé ça grandiose et reviendra avec plaisir. 🙂

Arrivée en début d’après-midi samedi, j’ai tout de suite été prise dans les dédicaces même si ça s’est un peu calmé ensuite (j’ai même eu une file d’attente, je n’en revenais pas ! ^^). Malgré la chaleur étouffante sous la bulle, j’ai passé un excellent moment avec les collègues du Chat Noir, Céline Chevet et Lizzie Felton que je rencontrais pour la première fois, Jean Vigne,  Marianne Stern, Ophélie Bruneau, Emmanuelle Nuncq et Bettina Nordet. Et bien sûr, nos supers-éditeurs Cécile Guillot et Mathieu Guibé.

Ce fut l’occasion de revoir les copains et les lecteurs/lectrices qui me suivent depuis un moment, d’en rencontrer de nouveaux, et de retrouver la motivation de me lancer dans un projet de roman ! Moi qui n’avais plus aucune idée, j’en ai maintenant 3. ^^

J’ai fait dédicacer des trucs improbables, je me suis achetée un œuf de dragon parce que je suis très mature, j’en ai profité pour compléter un cadeau d’anniversaire et même organiser une animation pour la bibliothèque.

En bref, un très bon salon, malgré le manque de temps pour discuter un peu plus longuement avec les uns et les autres. 🙂