En vrac

La fin d’année se rapproche doucement, et bien que ce ne soit pas encore l’heure du bilan écrituresque, j’aimerais bien faire un point sur ce qui va m’occuper pendant les mois à venir.

Des corrections, bien entendu ! Je ne doute pas un seul instant que je vais encore bosser sur Pandémonium (même si le boulot touche à sa fin). On m’a demandé de donner un coup de jeune à un vieux manuscrit de SF, ce sera mon objectif du mois de septembre. En octobre, je passe aux corrections d’Emma, écrit cette année et que j’aimerais bien présenter à un éditeur avant décembre.

Côté écriture, il y aura le NaNo avec mon uchronie spéciale « Lieutenant Tom ». J’ai un peu peur de ce projet qui va me faire manier la véritable histoire d’un garçon extraordinaire mais retranscrite à un autre moment.

Enfin, en ce qui concerne la sociabilité livrée avec le package « autrice », deux événements à venir : les 20 et 21 octobre au France Loisirs de Lyon Part-Dieu (avec une table ronde, dont je vous recause bientôt) et le Salon Fantasy en Beaujolais les 11 et 12 novembre, où je serai sur le stand de Rebelle.
Et puis… peut-être… Je me tâte encore… Peut-être, peut-être que j’irai voir les copains à Ménétrol finalement. Je vais me décider vite (il faut, c’est dans moins de deux semaines ^^).

Publicités

Et maintenant ?

La semaine dernière, je vous avouais que j’avais un chouilla procrastiné avec mes corrections. Sans surprise, je n’ai pas terminé le travail à temps pour le 1r septembre. Heureusement que c’était une deadline perso et pas éditoriale.

Je peux néanmoins annoncer aujourd’hui que j’ai envoyé le manuscrit à l’éditeur hier matin. \o/ Après avoir passé tout le week-end dessus, à me torturer l’esprit et les yeux pour trouver les failles et les fixer.

Donc là, je n’ai plus la pression des corrections, et je trouve ça un peu nul tout en étant drôlement soulagée. J’ai l’impression d’avoir abandonné un truc mais je peux enfin faire autre chose !

Quoi, du coup ?

Encore des corrections. Cette fois, j’ai une « vraie » deadline qui est le 20 septembre pour corriger une nouvelle (celle qui aurait dû être faite en août). Et puis j’ai mon projet Emma à remanier aussi si je veux le présenter à un éditeur… Septembre et octobre, ce sera encore des corrections. Ça m’apprendra à ne pas faire les choses au fur et à mesure.

Mais bon, en novembre, il y a le NaNo. \o/ J’ai mon projet en tête, je m’occuperai du scénario en octobre. J’ai hâte de m’y mettre (il faut juste éviter de penser aux corrections post-NaNo qui sont abominables…)

Sur ce, je profite de cette liberté toute fraîche pour bosser un peu sur Thanatomorphose, laissé à l’abandon au profit de Pandémonium. C’était pourtant dans le même esprit. ^_^

Les ultimes corrections

quotescover-JPG-60

Je vous spoile tout de suite : ce sont les plus difficiles.

Les dernières corrections arrivent quand vous avez déjà pressé votre histoire, quand vous avez remodelé, supprimé, ajouté. Quand vous avez déjà passé des mois entiers à réfléchir à l’intrigue, à ce qui ne va pas dans le scénario, à comment rendre plus fluides les choix faits par vos héros. Et quand votre roman commence à vous sortir par les yeux.

Je pensais être capable de boucler ces corrections au mois d’août, voire même d’avoir le temps de corriger une nouvelle en plus. Je ne sais pas si je me suis surestimée ou si j’ai juste voulu prendre mon temps, mais aujourd’hui 29 août, il me reste encore du taff sur le roman.

Cela dit ! J’ai identifié tous les passages à modifier. Je sais que j’ai une scène à écrire en plus, un problème matériel à affiner, et une raison à mieux expliquer. Et toutes les petites anomalies qui traînent encore ici et là, mais il n’y en a plus beaucoup.

La question que je me pose est la suivante : aurais-je terminé jeudi comme prévu ?

Mais ai-je envie de terminer jeudi ? Ai-je envie de laisser presque pour de bon mes Enfers ?

Encouragez-moi.

(Je voulais écrire un article un peu plus poussé sur ces dernières corrections, mais je me tiens un mal de tête carabiné aujourd’hui, et j’essaie de corriger quand même, et c’est n’importe quoi.)

C’est le Ray’s Day !

Je vous en parlais il y a deux semaines, aujourd’hui, c’est le Ray’s Day. \o/

La journée a commencé tôt ce matin avec le partage d’une nouvelle sur Twitter, puis une autre, et encore une… Voilà le récapitulatif des liens, bonne(s) lecture(s). 🙂

Feu de Lune
(une romance, avec des loups-garous et des licornes, dans un monde de fantasy)

Infection à la bibliothèque
(où on retrouve Evangeline, enceinte jusqu’aux dents, qui doit faire face à une infection de zombies dans une bibliothèque de 5 étages)

Perseaunne
(nouvelle inédite)

Les Origines
(prélude à Tarots Divins, c’est l’histoire -revisitée- des Bathory)

Toujours sur Twitter, j’ai partagé ma dernière lecture coup de cœur :

IMG_20170822_113746_resized_20170822_034038962

« La Maison des Morts » de Sarah Pinborough.
C’est une maison sur une île déserte où des jeunes attendent de savoir s’ils vont mourir. Arrachés à leur famille à la suite d’un diagnostic, ils vivent dans la crainte du moindre symptôme, car alors on les emmènera en pleine nuit au sanatorium d’où personne ne revient.
Au dortoir 4, Toby et ses copains trompent l’angoisse comme ils peuvent, repliés sur leurs souvenirs d’avant la condamnation à mort. Jusqu’au jour où l’arrivée d’une nouvelle patiente va tout changer et redonner brusquement à Toby une raison de profiter de chaque jour et même d’espérer.
Car l’on va tous mourir un jour ; ce qui compte, c’est comment on choisit de vivre.

Et pour finir en beauté… concours !

IMG_20170822_153942_resized_20170822_034038423

Pour tenter de gagner un exemplaire de l’anthologie « Métas & Morphoses », avec tout plein d’auteurs dedans (dont moi, haha !), c’est tout simple : jusqu’à minuit, laissez-moi un commentaire sous cet article avec votre dernière lecture coup de cœur. 😉

Bonne chance, et continuez à lire/écrire/propager la bonne parole des livres ! Et n’hésitez pas à checker le hashtag #RaysDay sur les réseaux sociaux. ^_^