Imaginales 2017

Les Imaginales, c’est toujours ou tout ou rien.
Soit je passe un excellent week-end qui me tient de bonne humeur pendant des mois.
Soit c’est tout pourri et je n’ai plus envie d’écrire pendant un an.

Je ne vais pas faire durer le suspens : 2017, c’était trop de la balle.

J’avais failli ne pas y aller, vu que j’avais repris le boulot, que ma voiture allait avoir du mal à faire la route, que j’étais toute seule, etc. Plein d’excuses balayées par des gens qui sont juste formidables, grâce à qui j’ai passé un super week-end.

Je vous fais une liste des gens et des trucs qui ont fait de ces deux jours un chouette moment ? D’accord.

  • Francis Malvesin (ouais, the man des illustrations dans l’anthologie Métas & Morphoses) et Iora (sorcière de Wish), déjà, parce qu’ils ont accepté de me traîner jusqu’à Épinal. Même que si je m’étais endormie dans la voiture, ils n’auraient pas pris de photo compromettante.
  • Les auteurs du Peuple de Mü : Michael Roch, Emmanuel Quentin, Luce Basseterre, Pierre Léauté et Sébastien Tissandier, pour m’avoir fait une place sur le stand et dans le gîte. Ces gens-là, en plus d’être sympa et rigolos, ils écrivent des bons bouquins. Comment font-ils ?
  • Davy et Driss, ils savent pourquoi.
  • Morwen, de l’autre côté de la Moselle en huit.
  • Le Chat Noir : c’est toujours que du plaisir d’aller discuter avec Cécile et Mathieu. Et j’étais super contente de revoir Vincent Tassy (Apostasie).
  • Jean Vigne et Pascale, on n’habite pas loin mais on se voit partout ailleurs.
  • Les copines Twitter ! C’est cool de discuter en plus de 140 caractères.
  • J’ai acheté une super coiffe trop belle, importable en dehors des salons, mais j’ai une robe qui irait trop bien avec, alors on va voir ce qu’on peut faire. La boutique est , si vous voulez voir.
  • Les États Généraux de l’Imaginaire, un grand projet ambitieux. Et la rencontre professionnelle entre bibliothécaires, qui donne envie de faire plein de choses dans sa structure.
  • Les copains, connaissances, nouvelles rencontres du week-end. J’ai fait le plein de sociabilité, maintenant je vais rester enfermée pendant quinze jours sans voir personne. ^_~
  • Les frites de dimanche midi. Parce que la qualité d’un salon se mesure à ce que j’ai mangé, et j’avais envie de frites.

Donc oui, c’était bien. Deux jours, c’est peu mais en même temps, c’est énorme. J’étais triste de rentrer, j’étais de nouveau enthousiaste à faire des salons et à me lancer dans de nouveaux projets. Je ne peux pas vraiment dire que je retourne à la réalité puisque je travaille dans une bibliothèque au milieu de milliers de bouquins, mais les gens vont me manquer quand même.

J’ai pris quelques photos, elles sont sur mon compte Instagram (créé presque que pour les Imaginales, mais moins bien utilisé que prévu).

Bref, merci à tous, et vivement l’année prochaine !

Bilan du mois d’avril

Si mars m’a semblé interminable, je n’ai pas vu passer le mois d’avril. Peut-être parce que j’avais la tête dans mon déménagement, ce qui m’a plongée dans une déprime sans nom. Trop de changements d’un coup, j’ai été submergée. Mais j’en vois le bout !

Voilà donc mon bilan du mois :

Ecriture :

  • J’ai réussi le challenge du Camp NaNoWriMo avec 30K de plus pour mon projet « Emma ».
  • Avec ces 30K mots, j’ai aussi terminé le premier jet de ce roman. \o/
  • J’ai envoyé « War on Wheels » à l’éditeur visé, plus qu’à attendre la réponse.
  • J’ai également envoyé un projet jeunesse à un autre éditeur.

Divers :

  • Parmi mes lectures du mois, trois livres se sont distingués : « Zombie Kebab » d’Olivier Saraja, « Sous le signe du Scorpion » de Maggie Stiefvater (suivez l’autrice sur Twitter, elle est à mourir de rire), et « Dormeurs » d’Emmanuel Quentin.
  • Mon neveu a eu trois ans, ça y est, mon congé parental s’arrête, je peux enfin retourner travailler.
  • Il y a eu un chouette événement au Dépôt Imaginaire pour faire un focus sur le Peuple de Mü. Je ne suis pas restée longtemps, faute d’un état d’esprit adéquat, et je le regrette vraiment !

Et en mai, il y aura :

  • Je commence un nouveau boulot ! En bibliothèque, ce qui est genre, un miracle.
  • Je ne sais pas si je commence les corrections d’Emma ou d’un projet de SF qui dort dans mes fichiers depuis des années.
  • L’écriture d’une nouvelle.
  • Les Imaginales !
  • Ah, et mon anniversaire, aussi. ^^

Camp NaNoWriMo : Projet Emma

« Avec la mort qui tissait sa toile invisible au-dessus d’eux, n’était-ce pas maintenant qu’il fallait vivre ? »

Voilà comment se termine le 24e chapitre de mon nouveau roman, intitulé pour le moment « Projet Emma ».

Pour ce roman, j’ai choisi de faire des chapitres très courts, environ 1000 mots chacun. Ça me fait des sessions d’écriture journalière, pile ce qu’il me faut pour être productive sur le long terme. 1000 mots par jour, c’est le minimum que je m’impose.

Alors, ce Projet Emma, de quoi ça cause ? C’est l’histoire d’Emma (non, sérieux ?), une jeune femme qui a une phobie un peu particulière : les zombies. Normalement, elle aurait dû pouvoir vivre avec sans regarder par-dessus son épaule. Sauf que 1) Emma a un auteur préféré qu’elle aime de toute son âme, 2) l’auteur a décidé d’écrire un bouquin de zombies au grand dam de notre héroïne, 3) une dédicace est prévue près de chez Emma qui n’en peut plus de joie, et 4) l’apocalypse tombe pile poil au moment où l’auteur signe le bouquin de cette nana.

S’ensuit une course effrénée pour sortir du centre commercial avec un groupe de survivants, dont un petit garçon de 3 ans. Ils vont essayer de rejoindre la civilisation qui semble s’être évaporée, ils vont rencontrer des gens un peu barrés qui se disent experts en zombies, et… vous saurez la suite plus tard. 😉

J’ai fait de ce projet mon Camp NaNoWriMo du mois d’avril, avec un objectif de 30 000 mots. J’ai atteint le pallier des 10K tout à l’heure, joie. Et je vais m’atteler à peaufiner mon synopsis qui est encore farfelu.

Et vous, ça avance ce Camp NaNo ? 🙂

Bilan du mois de mars

Je l’avoue immédiatement, ce mois de mars a semblé interminable. J’ai l’impression qu’il a commencé il y a au moins trois mois. Et est-ce que j’ai été plus productive ? Absolutely not. Faisons le point.

Ecriture :

  • Roman des Enfers : retour d’une bêta-lectrice qui m’a donné de précieux conseils. J’ai donc retravaillé certains points qui péchaient toujours, et je dois dire que je suis plutôt satisfaite. Ça a été un gros boulot, mais le manuscrit est chez l’éditeur. \o/ *se prépare au retour de mail des Enfers*
  • Roman des Enfers toujours : j’ai trouvé un tiiiiiiitre. \o/ Mais il n’a pas encore été validé, donc… voilà.
  • Roman des Enfers, dernier acte : quelqu’un que j’admire beaucoup a accepté de m’en faire la préface… ^_^
  • War on Wheels : les épisodes 1, 2 et 3 sont revus et corrigés. Ne reste plus que le final, et après, envoi à l’éditeur.
  • Projet Emma : 15K mots déjà !

Parution et salon :

  • L’anthologie « Métas & Morphoses » est sortie à l’occasion des Oniriques, et est toujours disponible via la boutique internet du Peuple de Mü ou au Dépôt Imaginaire.
  • Les Oniriques, un festival vraiment sympa.

Divers :

  • Je suis allée voir Vincent Dedienne en spectacle, c’était tellement trop de la balle.
  • J’ai vu « La Belle et la Bête » au ciné, et wahou.
  • J’ai failli rencontrer l’auteur de mon livre préféré de tous les temps à Londres, mais les contrôleurs aériens ont décidé de faire grève le matin de mon départ.
  • Mon Death Café ne s’est pas fait, faute de gens intéressés. Ben alors ?! Je retenterai néanmoins.
  • J’ai dormi dans une yourte, au Domaine de la Pierre Ronde. C’est un endroit fabuleux et magique, et j’ai hâte d’y retourner pour essayer les maisons de Hobbit !

Bon… Finalement, j’ai tout de même fait des choses durant ce mois sans fin.

Et en avril, il y aura :

  • Très certainement le retour éditeur de l’énième version de mon roman des Enfers.
  • Peut-être bien des infos officielles concernant ce roman.
  • Le Camp NaNoWriMo avec un objectif de 30K mots pour mon projet Emma.
  • Plus d’articles de blog !
  • Le début d’un bullet journal pour m’aider à mieux gérer tous ces projets. ^_^