[J’ai testé] Écrire en groupe

Comme je l’avais dit il y a quelques jours, j’ai accueilli le week-end dernier une amie du monde littéraire. Autrice et surtout éditrice, elle venait pour travailler mais aussi pour me botter les fesses.

Après le demi-échec du Camp NaNo d’avril où je n’ai écrit que 15K mots au lieu des 25k annoncés, j’avais vraiment besoin d’un coup de boost pour me remettre à écrire de manière régulière. Je l’avoue, je pensais ne pas forcément aimer travailler avec de la compagnie. Comme je n’arrive pas à me concentrer avec la télé ou des chansons, j’étais persuadée que ça allait coincer. Et quand mon amie m’a annoncé à son arrivée : « Ce week-end, je veux que tu aies posé 10K mots pour ce roman », j’étais certaine de l’utopie de sa demande.

Je me trompais royalement.

J’ai bien écrit ces 10K mots en trois jours. \o/

Sans titre

Titre non contractuel.

En plus de me motiver à reprendre mon fichier quand elle me surprenait à zoner sur internet, ma copine m’a également donné des outils plutôt sympa. Je n’ai pas encore testé le Cold Turkey Writer mais ça a l’air super efficace. Par contre, j’ai installé l’appli Writeometer et je l’adore.

Maintenant, il faut que je continue ! (Mais peut-être pas à ce rythme -quand même.)

Publicités

Fin du Camp NaNo – Bilan

2-WriterWebBadge

Sans trop de surprise, je n’ai pas atteint le quota fixé en début de mois. 25 000 mots, c’était peut-être un chouilla ambitieux pour une reprise…

Néanmoins, je suis assez fière d’avoir écrit 15 000 mots. Même s’il y a là-dedans trois projets différents, mon prochain roman compte environ 12 500 mots (le reste étant donc pour les deux autres projets). Et c’est bien, je suis contente ! Bien sûr, ce n’est que la première partie, il y a encore tellement à écrire et à corriger. Mais je suis satisfaite d’avoir repris l’écriture. Et satisfaite aussi de la tournure que prend le roman. Avec le prochain camp NaNo en juillet, je pense qu’il sera terminé ou en tout cas, proche de l’être. Août les corrections, et hop, encore des corrections.

La semaine prochaine, j’accueille une copine à la maison et nous allons passer un petit week-end dédié à nos projets littéraires, ça devrait aussi augmenter le nombre de mots. 🙂

Camp NaNoWriMo : jour 2

Je ne ferai pas une update NaNo toutes les semaines, mais en ce deuxième jour, j’ai voulu marquer le coup.

Hier, quand il a fallu me mettre devant mon écran pour travailler, j’ai trouvé vingt-cinq excuses pour ne pas le faire. J’ai fait le ménage, j’ai répondu à des mails du boulot alors que j’étais en congé, j’ai envoyé des sms, je suis sortie avec Jazzy, etc. Bref, ce n’était pas gagné.

Quand enfin, je me suis décidée à ouvrir mon traitement de texte, le trou. Je ne savais plus comment faire pour écrire. Les mots se mélangeaient dans ma tête, je ne parvenais pas à commencer mes phrases. J’avais l’histoire sous les yeux mais au moment où il fallait la retranscrire, la panne sèche.

J’ai failli abandonner, et puis je me suis dit « oh, fuck, vas-y quoi ! ».

J’ai écrit 900 mots hier et un peu plus de 1000 aujourd’hui. Heureusement que ce n’est pas le NaNo de novembre parce que je passe mon temps à me relire et à corriger mes phrases, mais au moins, j’aurai presque quelque chose de potable à la fin du mois. (Enfin, si je vais jusqu’à la fin, haha.)

Reprendre l’écriture me fatigue, je n’ai vraiment plus l’habitude. J’espère tenir tout le mois, je sais que je vais me forcer par moment mais j’ai envie de reprendre une vraie routine d’écriture. C’était dans ma liste de projets 2019 ! \o/

(Et j’ai réussi à me décider pour l’un des trois projets, peut-être que je changerai en cours de route mais pour l’instant, on est sur les Enfers au Japon. ^_~)

Camp NaNoWriMo – Avril 2019

2-WriterWebBadge

Eh oui.

Autant l’avouer, à quelques jours du début de ce nouveau Camp, je suis dans le flou total. Je ne sais pas quoi écrire. Enfin, pour être plus précise, j’ai 3 projets que j’aimerais écrire, mais je ne sais pas lequel choisir. J’ai décidé d’un « petit » challenge de 25 000 mots histoire de ne pas m’accabler de travail pour la reprise de l’écriture, mais vais-je y arriver ? Le mystère reste entier.