All I want for Christmas is…

Plein de trucs ! \o/ Vous voulez savoir ce que j’aimerais pour Noël ? Voilà ma liste. 🙂

11835293-7364624476129693

La POP Sirius Black en chien, parce qu’il ressemble trop à Hachiko. *o*

*

oracle-lubyloon-2

L’oracle des Murmures de Lubyloon, il est tellement beau.

*

BlogSF

Je sais, je sais, mais avoir une petite peluche de Ghost… Voilà quoi. (Chez Locket Voodies.)

*

  • Vous savez que j’ai testé la psycho-photo avec Jordan, et comme il propose aussi des séances photo avec nos animaux, ben j’aimerais bien le faire avec bébé chien. 😀
  • Je suis ultra fan des illustrations d’Yliade, et je trouve que Hel et/ou Artémis iraient très bien sur les murs de ma salle à manger.
  • J’ai découvert la page d’Esprit Dog il y a quelques temps, et j’aime bien sa façon de présenter les choses. Nous avons un éducateur canin pas loin avec Hachiko pour du « réel », mais la formation en ligne d’Esprit Dog m’intéresse bien aussi. ^^
  • Et bien évidemment, pour tout ce qui est bouquins, vous pouvez taper dans ma liste Amazon ! (Attention, je n’encourage pas à acheter via le site, hein. C’est juste que je range ma wishlist à cet endroit.)

**

Et mes loulous aussi ont une liste de Noël ! (Bon en fait, c’est surtout la liste pour Hachiko…)

  • Parce que mon destructeur de monde a de grandes dents, il lui faut maintenant des jouets à mâcher taille XL et difficiles à tuer. XD
  • Voire même une racine !
  • Pour stimuler son intelligence, un joli tapis.
  • N’importe quel jeu d’intelligence, il a déjà épuisé les deux qu’il a…
  • Un test Wisdom Panel, parce que vraiment, j’aimerais savoir de quelle race est son père à ce monstre.

Et vous, votre liste de Noël ? ^_^

[Mes outils] Quelques oracles

J’adore les oracles. Je les utilise plus souvent pour des guidances que pour la réflexion (je laisse cela à mes tarots), il y en a tellement qu’on en trouve forcément un qui nous parle. Et le plus souvent, les illustrations sont si belles que ça devient un objet de collection.

J’en possède plusieurs, et aujourd’hui, je vais en présenter trois, tous trois proposés par les éditions Trédaniel. Tout d’abord un des derniers que j’ai achetés, avec lequel j’ai un peu de mal mais je le montre tout de même parce qu’il est très beau. 🙂

L’oracle des Animaux Sacrés, par Laïla Del Monte et illustré par Jamie Hanley. 42 cartes + un livret de 120 pages.

OraclesAnim

Laïla Del Monte est l’une des pionnières de la communication animale en Europe. Dans cet oracle, elle utilise la mythologie de différentes traditions (amérindienne, taoïste, hawaïenne, égyptienne, hindoue et bouddhiste) afin de proposer un véritable travail d’intuition. Un poil trop mystérieux pour ma part, j’ai du mal à accrocher. Mais le travail de Jamie Hanley est somptueux.

OraclesAnim2

**

Un achat récent également : l’oracle Mission de Vie, par Isabelle Cerf et illustré par Amanda Wild. 42 cartes + un livret de 160 pages.

dav

J’aime beaucoup cet oracle, j’aime beaucoup Isabelle Cerf (que je vous conseille de suivre sur Instagram car elle est extraordinaire) et j’aime beaucoup le travail d’Amanda Wild.
Ici, ce sont des cartes destinées à donner des clés pour trouver ou consolider ta mission de vie. C’est un jeu centré sur le domaine professionnel et la réalisation personnelle. Il m’a bien aidé à affiner mes projets et j’y vois beaucoup plus clair grâce à lui.

OR_MdV2

**

Le dernier, reçu en SP et mon préféré du moment : l’oracle Viking, par Stacey Demarco. 45 cartes + un livret de 128 pages.

OR_Vikings1

Composé de 25 cartes « runes » et 20 autres sur la société viking, ce jeu est superbe. Peut-être parce que je travaille énormément sur le thème, mais j’accroche vraiment avec les cartes. Les conseils et guidances sont issus de la tradition nordique donc, et on apprend énormément sur le mode de vie/croyances des vikings tout en travaillant sur notre intuition. Un outil qui compte parmi ceux que j’utilise le plus en ce moment.

OR_Vikings2

**

Et vous, quels sont vos oracles préférés/du moment ? 🙂

[J’ai testé] La psycho-photo

Si vous me connaissez un tout petit peu, mon aversion pour les photos de moi vous est familière. Pourtant, il y a quelques jours, j’ai pris rendez-vous pour un shooting.

Mais pas n’importe quel type de shooting. Il aurait peut-être été plus facile d’aller à une séance photos avec maquillage et tenue spéciale, comme je l’ai déjà fait par le passé. Mettre un masque, un déguisement, et jouer un rôle. Or là, je suis allée tête la première vers ce qu’il y a de plus naturel et personnel : une séance de « psycho-photo ».

Le concept m’interpellait depuis que je l’avais découvert sur le site de Jordan (que je vous laisse visiter pour découvrir ce qu’il propose). J’avais envie de tenter l’expérience et puis un jour, j’ai envoyé un mail pour prendre un rendez-vous.

Le 11 août dernier, direction les quais de Saône pour une heure de conversation assez… révélatrice. Jordan met assez rapidement en confiance, même les gens comme moi qui ont du mal à démarrer une discussion. Quelques questions ici et là pour relancer, des thèmes dont il fallait parler à cet instant, et les clics discrets de l’appareil photo, l’heure est passée très rapidement. Je savais avant d’y aller que nous allions parler de deuil, puisque Jordan est justement spécialisé dans la psychologie du deuil. Depuis Pandémonium, j’ai plus souvent l’occasion d’aborder ce sujet mais jamais dans un contexte psy et j’ai beaucoup appris de cette conversation. Autant sur le sujet-même que sur moi, d’ailleurs.

Après la séance, Jordan m’a fait un rapide bilan de notre conversation, sur ma posture, sur ce que j’ai dit et surtout pas dit. Puis, quelques jours plus tard, j’ai reçu les photos accompagnées d’un plus long bilan expliquant chaque cliché. Et j’ai encore beaucoup appris ! En voici quelques-unes, car pour une fois, je me trouve plutôt photogénique. (On clique pour avoir les photos entières. ^_~)

En conclusion, je suis ravie d’avoir sauté le pas. C’est compliqué de se dire qu’on va parler de soi pendant qu’on est photographié, et ça l’est encore plus quand on se rend compte que notre corps parle beaucoup plus que nos mots. Je bataille en ce moment avec mon deuil et un manque global de perspectives, Jordan a souligné des incohérences dans mes propos et m’a donné des pistes de travail.

Je n’ai jamais eu affaire à un psychologue donc je ne pourrai pas faire de comparaison mais je trouve que la photographie amène vraiment quelque chose de plus à une « simple » conversation. Alors que vous ayez besoin d’une séance ou non, je vous conseille vivement de tenter l’expérience.

[J’ai testé] Les Fleurs de Bach

Récemment, Isatis, ma chatte de 6 ans, m’a fait la joie de se mettre à faire pipi partout dans la maison. Ça a commencé avec le tapis de bain, puis un mouchoir posé sur une table, le sol de la salle à manger. Lorsque j’ai enfilé un pantalon mouillé sur toute la longueur, j’ai pris un coup de chaud.

Ayant un phénomène quasiment impossible à mettre en cage et encore moins à manipuler (le regard de la vétérinaire quand j’ai dû la faire opérer m’a bien fait comprendre de ne plus jamais la ramener là-bas sauf en cas de blessure mortelle –et encore), je suis d’abord passée par la case pharmacie avant de contraindre le fauve à une visite chez le véto. Quand je dis « je », c’est ma mère qui s’est chargée d’aller me chercher un vermifuge ou n’importe quoi conseillé pour ce changement de comportement.

Quelle ne fut pas ma surprise quand au lieu d’un vermifuge, ma mère me tendit fièrement un flacon de Fleurs de Bach.

IMG_20190607_212722_319

J’en avais déjà entendu parler et je suivais il y a quelques années le blog d’une jeune fille qui soignait sa Sheltie malade avec ce genre de produits. Ça avait l’air de fonctionner pour elle mais j’étais tout de même restée dubitative. Selon la pharmacienne qui a donné le flacon à ma mère, Isatis souffrait peut-être de cette tristesse absolue liée à la mort de Ghost. Moi je suis au fond du trou, et je n’avais peur que pour Jazzy en pensant que la chatte, avec son caractère, était plus forte que nous. C’était sans compter qu’elle avait perdu l’être qu’elle considérait comme son père, sa mère, son meilleur copain et son unique source de câlins.

Deux sprays sur le pelage et deux dans la gamelle d’eau, j’ai tout de même tenté avec Isatis. Je ne sais pas si c’est un miracle ou une coïncidence, mais le lendemain, Isatis avait retrouvé le chemin de sa litière. Plus aucun pipi depuis, et c’était il y a un mois et demi. Pendant une bonne semaine, elle a eu droit à ses deux sprays quotidiens. Ensuite, j’ai un peu espacé (parce que ce n’est clairement pas sa passion dans la vie). Elle me fait même des câlins maintenant. Alors je ne pense pas que ça ait complètement effacé sa tristesse, mais en tout cas, elle est plus apaisée.

Comme ma mère a trouvé que ça fonctionnait bien sur les animaux, j’ai moi aussi eu droit à mon petit flacon de Fleurs.

IMG_20190626_083328_resized_20190626_085558129

Deux gouttes dans un verre d’eau trois ou quatre fois par jour, ça n’a aucun goût et c’est facile à prendre. Mais est-ce que ça allait marcher aussi bien que pour Isatis ? Je ne sais pas trop. C’est vrai que je pleure moins souvent et que la lourdeur dans ma poitrine est moins présente. C’est peut-être lié aux Fleurs de Bach, ou c’est psychologique, ou encore c’est parce que le temps passe. Qui sait ?

Je suis convaincue par les effets sur les animaux, un peu moins sur les humains, néanmoins, je suis tentée de continuer à tester et à découvrir.

Et vous, vous avez déjà utilisé les Fleurs de Bach ?