Vendredi lecture « Death positive »

Aujourd’hui, on se (re)lance dans le mouvement Death Positive (dont je vous parle dans cet article) avec quelques conseils de lecture.

On commence par le dernier ouvrage de Caitlin Doughty, « Will my cat eat my eyeballs? », non traduit en français. Cet exemplaire est mon précieux car il est signé par l’autrice. *o* Dans ce livre, Caitlin Doughty répond à des questions posées par des enfants (et ne nous mentons pas, les adultes aussi peuvent se les poser !) : « Que se passe-t-il si on meurt dans l’espace ? », « Puis-je garder le crâne de papa ? », « Est-ce qu’on fait caca quand on meurt ? » ou encore « Pourquoi mamie est-elle couverte de plastique sous sa robe ? », vous saurez tout ça (et encore plus) en lisant ce livre. Le tout est ponctué d’illustrations de Dianné Ruz.

On continue avec « Funèbre ! » de Juliette Cazes, que j’ai reçu en numérique donc je vous mets la couverture juste en-dessous. Un tour du monde (en français, pour une fois !) des rites funéraires. Un bon ouvrage de découverte des pratiques loin de chez nous, c’est grâce à lui que j’ai regardé la série « The Casketeers » (que je conseille aussi pour le coup). ^^ Bref, si vous avez envie d’aller voir plus loin que votre cimetière municipal, c’est l’ouvrage à découvrir.

On passe ensuite à un must-have :

« Un enterrement comme je veux ! Le premier guide pratique des obsèques civiles » de Sarah Dumont, également à l’origine des apéros mortels et du site très intéressant Happy End.

C’est vraiment LE guide à avoir sous la main. Il est clair et détaillé dans les formalités sans être indigeste, tout en vous donnant des idées de funérailles à votre image et des adresses utiles. Et ce, pour un prix très raisonnable. Vous pouvez l’acheter ICI.

Et enfin, un ouvrage un peu particulier : « Le carnet des derniers vœux » de Sarah Eddy. C’est un cahier d’exercice de réflexion autour de notre propre mort, mais aussi une sorte de carnet des dernières volontés. On y trouve des méditations, des questions, ainsi qu’un choix détaillé des différentes possibilités de funérailles.

C’est d’abord un livre pour soi afin de faire la paix avec notre mortalité, pour mettre à plat certaines choses avec nous-mêmes et avec les autres. Puis, et c’est ce qui est intéressant, il servira d’aide aux personnes qui resteront après notre mort. On ne le dit jamais assez mais les directives anticipées sont importantes. Parlez avec vos proches ! Et si les mots sont trop difficiles, alors utilisez ce carnet dans la discrétion de votre intimité, jusqu’à ce que vos proches en aient besoin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s