Bilan de mars, wouhou

Quel plaisant mois de mars, n’est-ce pas ?

* Pour moi, il a commencé par la mort de mon parrain, le seul frère de mon père. Crise cardiaque à 65 ans, au Portugal, avec toutes les formalités compliquées qu’engendre un rapatriement etc.
Dans notre malheur, nous avons pu aller à ses funérailles qui ont eu lieu une semaine avant le confinement. Quand nous sommes revenus de Toulouse, on annonçait la fermeture des écoles et vous connaissez la suite.

* À la bibliothèque, nous étions en pleine organisation d’une randonnée caritative au profit de l’association « Dans les yeux d’Hulk ». Ça devait avoir lieu le samedi 14 mars, nous avions déjà une bonne vingtaine d’inscrits et nous comptions sur encore plus le jour-même. La veille, la commune où devait se dérouler la randonnée a décidé d’annuler tous les événements publics, couic la rando. Avec le recul, c’était une sage décision mais franchement, sur le coup…

Surtout que l’association va manquer également ses ventes d’avril, ce qui fait moins de rentrée d’argent, voire pas du tout pour les prochains mois. Si vous vous sentez de donner un peu, d’ailleurs, il y a une cagnotte en ligne ICI.

* Et puis le confinement ! Ce n’est pas tant d’être confinée qui me chagrine, mais plutôt l’atmosphère très anxiogène.Je n’ai réussi à lire que deux romans et une BD en deux semaines. Je n’ai pas corrigé ou écrit du tout (mais je viens de penser à un petit scénario d’attaque zombie, là, je crois que je vais m’y mettre).

Cela dit, je rattrape mon retard sur les MOOC auxquels je suis inscrite (un sur la fin de vie et un autre sur comment vivre avec les animaux, sur Fun-MOOC) et je fais tout ce que je n’ai pas le temps de faire d’ordinaire à la bibliothèque.

Paradoxalement, je ne regarde pas plus la télé non plus. J’ai décidé de regarder « How I met your mother » que je n’avais jamais vue en entier, j’ai plutôt aimé « Freud », et je termine la saison 4 de « Van Helsing ».

* Mes animaux : Isatis en a clairement assez de nous avoir sur le dos toute la journée, elle a décidé de s’isoler dans les toilettes.
Jazzy, fidèle à elle-même, n’en a rien à secouer.
Hachiko, par contre, c’est la catastrophe. J’ai fait l’erreur de les prendre avec moi même pour aller travailler, et il a « oublié » que je pouvais m’absenter de temps en temps. Résultat, un moment de solitude pourtant court a causé la destruction d’une partie du canapé (encore). Hachiko a été beaucoup trop stimulé la première semaine de confinement, c’était une erreur, je fais donc attention maintenant.

Mais on travaille ! À la fin du confinement, je vais sûrement devoir reprendre les cours collectifs avec d’autres chiens parce que ça y est, dès qu’il entend un aboiement, il essaie de m’arracher le bras pour aller voir les copains. On en profite cependant pour tester de nouvelles choses, comme le « tourne » qui ne sert à rien, ou le « attend » beaucoup plus utile. Preuve en photo qu’il comprend :

* Et en avril, on fait quoi ?
On termine les MOOC !
On apprend à jouer de l’ocarina !
On corrige et on écrit !
(Peut-être.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s