Le deuil et la mort avec Pandémonium

12316281_1045719295467936_3995101063731218025_n

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ma prochaine parution. J’aurai le temps d’en causer à nouveau d’ici sa sortie prévue en 2018, mais la période actuelle s’y prête puisque je vais en profiter pour dire quelques mots au sujet d’un autre thème récurrent chez moi : ma grand-mère. Nous sommes dans le mois anniversaire de sa mort, alors forcément, plein de choses ressurgissent.

Ceux qui ont lu Zombiguïté le savent (les autres, qu’attendez-vous ?), je l’ai écrit pendant que ma mamie adorée était malade. Le roman est sorti plusieurs mois après sa mort, je savais en l’écrivant qu’il allait être le premier à ne pas être lu par elle. Grand-mère Sophie, dans l’univers de mes zombies, c’est beaucoup de ma grand-mère à moi. Zombiguïté, c’était ma façon de lui rendre hommage à ce moment-là des événements.

Puis elle est morte. Et mon univers a été détruit. J’ai dû le reconstruire, avec une vision des choses beaucoup plus saine, une manière d’aborder la vie différente, un lâcher-prise sur les événements que je ne connaissais pas avant. Je donnerais beaucoup de choses pour ne serait-ce qu’échanger un dernier mot avec ma grand-mère, mais en partant, elle m’a offert ce cadeau : j’ai appris à exister.

Alors que ma façon de vivre se transformait par la force des choses, mon écriture a suivi le même chemin. Et après l’hommage de Zombiguïté, j’avais besoin d’écrire mon deuil.

« Pandémonium » est né à ce moment-là. Il a été longuement écrit, retravaillé, réécrit, pour arriver à sa forme ultime. Mais dans l’essence, j’en ai accouché pendant mes étapes de deuil.

Elena, l’héroïne, a perdu sa grand-mère. On la suit 5 ans après le décès, alors qu’elle est gérante de sa propre entreprise de pompes funèbres. Elena fait tout : elle est conseillère funéraire et thanatopractrice. Elle s’occupe des corps depuis l’hôpital/le domicile jusqu’aux funérailles.
La mort de sa grand-mère n’a pas juste causé un deuil « normal », puisqu’elle a été forcée de faire un pacte avec les divinités des Enfers pour protéger l’âme de son aïeule. Elena se met donc à bosser pour la déesse nordique Hela. Son « vrai » job ? Faire passer les âmes à Niflheim, le royaume de Hela.

Voilà l’histoire dans laquelle j’ai placé mes questionnements. Au-delà de la mission d’Elena et de ses petits soucis (je ne vais pas tout raconter), elle a de vraies conversations avec les défunts, sur leur vision de la mort, des funérailles, de l’après. Elle a ces mêmes conversations avec les familles des défunts, avec sa stagiaire. Elle se pose des questions sur le deuil. Elle construit sa vie avec la mort de sa grand-mère en toile de fond et le fait de savoir que son âme est toujours entre deux endroits.

Il y a beaucoup de moi dans Elena, et Elena a été d’un grand soutien lorsque moi-même je ne comprenais pas pourquoi ma vie ne roulait plus droit.

« Pandémonium » est de loin le roman dont je suis la plus fière, pour le moment. Il a libéré ma parole concernant la mort et le deuil. Il m’a mis face à des doutes et à une tristesse infinie, pour mieux renaître.

Techniquement parlant, je crois avoir level-uppé avec ce roman. Sans aller jusqu’à dire que mes zombies étaient mal écrits, Pandémonium m’a fait grimper une marche. Je le ressens en écrivant, il y a eu un avant Pandémonium et un après. Je n’aborde plus l’écriture de la façon un peu chaotique qui était mienne auparavant. J’ai mûri (but it’s not my final form).

Il reste encore quelques mois avant que vous ne découvriez vous aussi Elena Lautturi, ma passeuse d’âmes, et Hela, ma très chère déesse des Enfers. Moi je vais fêter le deuxième anniversaire de la mort de ma grand-mère avec ce chagrin qui ne passera jamais, mais avec la sérénité qu’elle m’a donné comme ultime cadeau.

D’ici là, n’oubliez pas de vivre comme si ce jour était le dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s