Back to School : Épisode 8, le stage

Cet article fait suite à celui-ci, où je discutais de la façon dont j’avais trouvé le stage obligatoire à effectuer pour le diplôme d’assistante de bibliothèque dispensé par Mediat.

Il y avait deux parties à ce stage : la première en décembre me faisait découvrir la partie jeunesse, avec beaucoup de service public, la seconde, terminée le mois dernier, était plutôt centrée sur l’événementiel.

J’ai donc pu tâter de l’organisation d’un événement littéraire de l’autre côté du décor, avec choix des invités, préparation des conventions, planning des dédicaces, animations, gestion des espaces, accueil et préparation de la venue des auteurs, etc. Et c’est sport ! Surtout lorsqu’il y a plusieurs pôles de décision et qu’il faut contenter tout le monde.

Pour cette seconde partie de stage, j’ai pu assister aux premières réunions concernant les Oniriques, le festival de l’Imaginaire de Meyzieu. Le salon ayant lieu tous les deux ans, ils étaient dans les préparatifs de l’édition 2017. C’était le moment de décider quel pôle prenait quels espaces, le nombre de tables rondes, les associations avec lesquelles travailler et dans quelles conditions, et pour la partie « fiction adulte », qui allaient être les invités.

Dans le même temps, la médiathèque préparait une table ronde dans le cadre des Quais du Polar de Lyon, le jeudi 31 mars. L’événement ne mobilisait qu’une toute petite partie de l’équipe (dont moi, du coup). Il s’agissait là de profiter de la présence de certains auteurs à Lyon pour les faire venir à Meyzieu. La médiathèque a donc invité Sire Cédric, Gaëlle Perrin-Guillet et Jean-Luc Bizien à venir débattre de la différence entre polar et thriller.

Le jour-même, les détails de dernière minute sont tombés : préparer la salle, réceptionne l’apéritif offert par la mairie, chercher et ne jamais trouver le micro sans fil, récupérer les auteurs à la gare, et enfin, accueillir le public.

Alors, qu’est-ce que ça m’a apporté, à moi future bibliothécaire ?

D’ordinaire, je suis de l’autre côté. Je remplis les conventions/dossiers d’inscription aux salons, j’arrive, je m’assois, je signe mes bouquins, et voilà. Je savais bien qu’il y avait du boulot pour préparer les salons, mais le voir « en vrai », c’est très enrichissant. Il y a quelques années, j’avais eu l’idée d’organiser un salon de l’Imaginaire dans le coin, mais je ne savais pas vraiment où j’allais. Là, j’ai une bonne première expérience. Même quand je chercherai un poste en bibliothèque, c’est intéressant sur le CV.

J’ai aussi rencontré plein de gens, ma tutrice de stage m’ayant fait profiter de son réseau rayonnant. D’ailleurs, elle m’a ouvert des portes autant en bibliothèque que dans le monde littéraire.

Bref, je suis vraiment contente d’avoir fait mon stage dans cette structure. Merci Fred ♥ et merci à la médiathèque de Meyzieu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s