Coup de coeur : « Le livre des choses perdues », Connolly

index

« Le livre des choses perdues » est un roman de John Connolly, paru en 2009. Il raconte l’histoire de David, 12 ans, qui vient de perdre sa mère à la suite d’une longue maladie. Son père trouve le réconfort auprès de Rose, qu’il épouse, et qui lui donne un petit garçon, Georgie. Dans un climat de Seconde Guerre Mondiale, David est envoyé à la campagne avec Rose et son demi-frère, mais ne parvient pas à trouver la paix dans cette nouvelle famille. Alors que David se met à entendre les livres parler autour de lui, il va un jour découvrir un passage vers un autre monde.
Cet autre monde était le royaume d’un grand roi, aujourd’hui si faible que les monstres des contes de fée envahissent peu à peu les terres. David, aidé par de nombreux personnages et pourchassé par d’autres, va devoir rencontrer le roi s’il veut espérer rentrer chez lui. Mais veut-il réellement retourner dans cette famille où il a l’impression de ne plus avoir sa place ?

« Le livre des choses perdues » est un roman initiatique qui aborde de nombreux thèmes : la maladie, la mort, les choix difficiles, la guerre. David, dans le monde des contes de fée, apprend à réfléchir et à analyser, mais aussi à se battre physiquement et à se défendre. Il est mis face à la facilité morbide, et doit toujours rester sur le fil pour ne pas se perdre.

L’univers est très sombre, puisqu’on passe « de l’autre côté » des contes de fée. Les princesses sont obèses et fainéantes, les jeunes filles recherchent la compagnie des loups. La forêt est pleine de terreurs, les rencontres font froid dans le dos. David est en danger à chaque pas qu’il fait pour se rapprocher du vieux roi, jusqu’à découvrir l’horrible vérité. Là, peu importe le choix qu’il fera, il en sera définitivement marqué.

La plume de John Connolly est d’une qualité admirable, les phrases sont rythmées, il n’y a pas de temps mort. Les personnages sont extrêmement travaillés, de David à Rose en pensant par les Sires Loups ou les nains. Du début à la fin, Connolly nous entraîne sur les traces de David, grandissant avec lui, glissant doucement vers cet âge adulte un peu amer.

J’ai décidé de découvrir ce roman suite au MOOC Fantasy proposé par l’université d’Artois. Ce fut un véritable coup de cœur pour moi, j’ai lu le livre en moins de deux jours tellement l’univers m’a happée. Autant l’écriture que l’histoire, les sentiments de David face à sa belle-mère, son demi-frère, puis les personnages de l’autre monde, tout a contribué à rendre ma lecture extraordinaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s