[Avis] Deux lectures chouettes.

bird-box-518283-250-400

Bird Box est un roman angoissant, jusqu’à la dernière page.
On suit Malorie, qui élève seule ses deux enfants, dans une maison aux fenêtres voilées. Un coup d’œil à l’extérieur, et c’est la fin pour eux. Malorie a alors le choix : rester barricadés chez eux en sécurité mais seuls, ou affronter ce qu’il y a dehors pour rejoindre, peut-être, des survivants.
Survivants à quoi ? À quelque chose de terrible, qui pousse ceux qui ouvrent les yeux à tuer et se tuer de manière violente.
Malorie venait de tomber enceinte lorsque *ça* a commencé. Elle a rejoint un groupe de personnes prudentes, avant de se retrouver seule avec ses deux bébés qui venaient de naître. Pendant quatre ans, elle les a élevés pour qu’ils se réveillent les yeux fermés, qu’ils restent silencieux, qu’ils sachent écouter. Elle n’a plus le choix : pour eux, pour qu’ils puissent vivre, il faut qu’elle prenne la route et affronte l’extérieur.
La lecture de ce roman est parfaitement abominable, mais c’est un compliment. Mon ventre était noué pour Malorie, j’angoissais de ne pas savoir, comme elle, ce qui l’attendait sur la rivière, ce qui allait se passer si elle ne réussissait pas à atteindre son objectif. La vie dans la maison, bien que sûre, était tout ce qu’il y a de plus oppressant. La crainte de voir un rideau tomber, de voir la porte d’entrée s’ouvrir, et laisser entrer… Quelque chose.
Beaucoup ont critiqué la fin de ce roman, mais pour ma part, il aurait été dommage de faire autrement.
Fermez les yeux…

**

la-derniere-lettre-de-son-amant-390323

Un gros coup de cœur pour ce roman. J’y allais sans trop savoir à quoi m’attendre, et dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire d’amour presque intemporelle.
Jennifer est une jeune femme des années 60, mariée à un riche entrepreneur qui la voit comme un objet décoratif. Jennifer rencontre Anthony, journaliste, et découvre la passion et l’amour, mais aussi les doutes et la peur de prendre des risques. Ils s’aiment, se perdent, se retrouvent, se perdent encore.
Ellie est une journaliste des années 2000, et tombe par hasard sur une lettre d’Anthony à Jennifer. Elle va alors faire son possible pour connaître les deux protagonistes d’une histoire si intense.
J’admets ne pas avoir été très emballée par Ellie et son histoire, mais la façon dont est racontée la vie de Jennifer m’a véritablement pris aux tripes. Le mélange des époques, des événements, donne à l’histoire une dynamique intéressante. Il m’a été impossible d’arrêter de tourner les pages, je voulais absolument savoir pourquoi, comment, et qui ! Cet accident de voiture, qui démarre le roman, est une pure torture !
Le roman est une très belle histoire d’amour marquée par des instants manqués, comme il en arrive tous les jours…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s