Comment je reviens aux sources.

Au départ, je voulais faire de « Zombitions » un roman très léger, drôle, sans prise de tête. L’héroïne avait deux pieds gauches, elle parlait comme un charretier, et avait des préoccupations très matérielles.

Puis vint l’événement que je ne nommerai pas pour ne pas spoiler. Événement que je retardai le plus possible dans le roman pour ne pas perdre le côté « je-m’en-foutiste » de l’histoire.

Et puis, à la vingt-millième relecture, je me suis mise à changer des tournures, à retirer des expressions un poil trop vulgaire. En gros, à écrire « comme je le fais d’habitude ». Et tout de suite, c’est drôlement moins léger.

Un exemple :

Avant la relecture de ce matin, j’avais écrit ça : « Mélodie signait, souriait, répondait aux questions des uns et des autres, tandis qu’Evy pensait à la prochaine infection. »

Une phrase toute banale, qui dit bien ce qu’elle veut dire, et qui finalement, dans le contexte, ne cache aucune horreur particulière. C’est juste un fait.

À la relecture de ce matin, j’ai ajouté ça : « Mélodie signait, souriait, répondait aux questions des uns et des autres, tandis qu’Evy pensait à la prochaine infection, celle qui les tuerait peut-être tous. »

Et PAN, un peu d’angoisse.

Il ne suffit pas de grand chose pour changer le ton d’un roman. Est-ce que c’est l’un de mes nombreux défauts ? Je me fais violence pour ne pas sombrer dans l’obscurité la plus complète, pour la simple raison qu’Evangeline ne survivrait pas à ce changement d’ambiance. Il me faudrait changer d’héroïne, et je m’y suis trop attachée.

Félicitations, Evy ! Tu as réussi à imposer ta marque dans ma vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s