NaNoWriMo : The End

Winner-2014-Twitter-Profile

Et voilà, 50 600 mots de posés pour Tarots Divins 3… HAHAHA. Je ris jaune, très jaune. Parce qu’à partir de la page 50, c’est du grand n’importe quoi. J’ai oublié que Huan était tout de même supposé être le héro du bouquin, et on ne le voit quasiment pas.

Mais bon ! J’ai fait mon challenge, j’ai atteint mon objectif (qui était d’avoir une *bonne* base pour TD3), et bon, c’est bien pourri, mais je ne vais pas jeter grand chose de ces 50 600 mots. Le mois de novembre est passé à une vitesse folle avec ce NaNo.

Demain, repos, et hop, c’est reparti pour les ultimes corrections de Zombitions et d’Inari p2 avant de reprendre TD3.

Point NaNo

Nous voilà à  une semaine de NaNoWriMo, il est temps de faire un premier bilan.

À ce jour, c’est 14 049 mots d’écrits, deux prologues (ne demandez pas), un chapitre 0 (non, vraiment), un chapitre 1 et un chapitre 2 de terminés, et un 3e bien entamé.

Un tome pour le moment axé sur les femmes de Tarots Divins, avec Huan au centre des pensées.

Des retours dans le temps qui vont me donner du fil à retordre.

Des nouveaux personnages sympathiques et bien ambigus comme je les aime. Amis, amants, ennemis ?

Et une grande interrogation, pour cette première semaine : qui est le père de Huan ?

En route pour le NaNo !

Après une très belle soirée d’Halloween et un Samhain plein de révélations, j’ai commencé la tête dans le sceau mon NaNo hier.

Et j’ai fait mes mots ! \o/

Bilan de ces deux premiers jours : 3419 mots, un prologue, un autre prologue, un chapitre 0 et la moitié du chapitre 1. Ça a l’air d’être n’importe quoi, et même moi, je ne comprends pas pourquoi j’ai deux prologues et un chapitre zéro. On verra ça le mois prochain, hein.

Constatation : je vais pleurer, pleurer, et encore pleurer. Je ressens comme un vide immense, une angoisse sourde à l’idée que c’est le dernier, et qu’en plus, dans ce tome, certains personnages des deux précédents n’y seront pas. J’ai envie de retourner à Cachtice, de voir Elizabeth et toute sa cohorte, de rire avec Huan et Nilosh, de gagatiser devant la petite Angélique.

Cinq ans ont passé depuis les événements du tome 2. Angélique est adulte. Huan est perdu et fait n’importe quoi. Dehlia cache des choses, Sionna trahit.

Et je ne sais même pas où je vais dans ce tome.

Retour sur le Camp NaNo

ob_29302e_2014-winner-facebook-cover

J’ai atteint aujourd’hui mon objectif de 25 000 mots visant à écrire la seconde partie des « Perles d’Inari », à savoir les épisodes 5 à 8.

Comme tout NaNo, le texte est illisible comme tel. Répétitions, phrases bancales, dialogues incohérents, bref, c’est la pagaille. Le gros avantage du challenge, c’est avant tout d’avoir une motivation à écrire. Non pas que je ne sois pas motivée à écrire, j’adore ça. Seulement, parfois, glander devant l’ordinateur me paraît plus attirant que de me concentrer sur mes romans. Rien qu’à voir comme je laisse traîner Zombitions et TD3 (TD3 qui fera l’objet du challenge NaNo de novembre). Je savais qu’il me fallait un coup de pouce pour me lancer dans les Perles d’Inari, et le Camp était juste parfait pour ça.

Je pense réitérer l’expérience pour les prochains camps, qui ont la particularité de laisser à l’auteur le nombre de mots qu’il souhaite écrire (contrairement au « vrai » challenge de novembre, où c’est 50 000 mots d’office). Peut-être même que je n’écrirai les Perles que pendant ces camps, tiens. Tout coup de fouet virtuel est bon à prendre. ^_~