[Ma vie de bib] Prix littéraire de l’Imaginaire

Depuis que j’ai mon poste de responsable de bibliothèque, je tente pas mal de choses. J’ai réussi à happer le public enfant qui répond bien à toutes les animations, j’ai mis de côté le public adulte qui lui, a beaucoup de mal à franchir les portes de la bibliothèque, pour revenir avec un gros projet début 2020 : un prix littéraire de l’Imaginaire. \o/

Prix2

Comme je suis assez bien la production, la sélection d’ouvrages a été relativement rapide : il y avait deux critères officiels (en dehors du fait qu’il fallait de la qualité, n’est-ce pas), l’auteur/autrice devait résider en AURA et le roman devait avoir été publié en 2018/2019. Pour les « officieux », j’ai choisi des ouvrages susceptibles de fonctionner dans mon réseau de bibliothèques, étant donné que l’Imaginaire, ce n’est pas ce qui sort le plus. Et comme je voulais profiter de la Nuit de la Lecture, nous avons lancé le prix samedi dernier.

Breeeeef. Samedi dernier, cérémonie d’ouverture, avec le stress qui va bien. C’est là que nous avons dévoilé les six titres en compétition :

« Résolution« , de Li-Cam

« Le tyran des songes« , d’Oren Miller

« Les baleines célestes« , d’Elodie Serrano

« Les machines fantômes« , d’Olivier Paquet

« Les fileurs de temps« , de Thomas Fouchault

« Ce qui vient la nuit« , de Mathieu Rivero (Julien Bétan et Melchior Ascaride)

Elodie Serrano et Thomas Fouchault (accompagné de Frédéric Dupuy des éditions 1115) nous ont fait l’immense plaisir de venir nous voir dans notre si lointaine campagne. Li-Cam et Olivier Paquet étaient déjà en animation et j’ai mis un peu trop de temps à prévenir Oren Miller. ^^’ Je pense que tout le monde a passé un bon moment (surtout moi, quand j’ai pu arrêter de parler).

Tous les livres ont été empruntés pour la première vague de lecture, les votes auront lieu en juillet, et à la rentrée 2020, il se passera… quelque chose. 😉

Atelier d’écriture – Histoires courtes

Le mois dernier, j’ai animé un atelier d’écriture à la médiathèque tête de réseau, sur le thème des « histoires courtes ». J’avais déjà tenté la chose l’an passé avec les nouvelles mais j’avais trouvé que ça manquait d’interactivité. Cette fois-ci, j’ai donc complètement changé la formule avec des exercices courts et participatifs.

Ouverte aux ados/adultes, les objectifs de l’action étaient d’initier le public aux histoires courtes, de l’intéresser aux techniques d’écriture et d’encourager les adolescents à partager leurs mondes.

Si nous avions un peu insisté sur le fait que j’intervenais en tant qu’autrice, l’animation peut sans problème être animée par quelqu’un d’autre.

L’atelier a duré un peu plus de deux heures, avec un temps de présentation (moi, les participants, les textes courts). Nous avons commencé par choisir un lieu effrayant, propre à chacun, et par imaginer une scène dans ce lieu, sans limite de longueur. Le but était de terminer l’atelier avec une histoire effrayante en deux phrases seulement.

J’ai été très contente du rendu de l’atelier, très interactif, très vivant. Malgré l’appréhension de ne pas être capable d’être concis, tout le monde a brillamment réussi à écrire une histoire très effrayante en seulement deux phrases.

Je pense proposer le même atelier dans ma structure, même si on a du mal à faire venir le public ado/adulte chez moi…

[Un jour en bib] L’atelier des Fenomen

Hier à la bibliothèque, nous avons eu un atelier de customisation de « tote-bags ». Pour cette animation, j’ai fait appel à Chloé de l’Atelier des Fenomen.

L’Atelier des Fenomen, c’est un laboratoire de créativité. Chloé propose des animations pour tous les âges, des plus petits aux personnages retraitées. Le choix est vaste, il y a tellement de choses sympa à faire ! Mais comme les enfants de l’école ont la fâcheuse tendance d’oublier leur sac de bibliothèque, j’ai opté pour les tote-bags. 🙂

54524414_1497866337022107_7493670625219706880_o

Ce fut un très chouette atelier, les dix petites filles sont reparties avec leur sac personnalisé et elles étaient très contentes. Elles ont d’abord découpé et collé les lettres de leur prénom avec du papier thermocollant, puis collé des pétales de nénuphar en tissu avant de dessiner les feuilles au feutre. Comme il nous restait un peu de temps, elles ont même pu broder le contour des feuilles.

J’étais vraiment contente de cette animation. Chloé était déjà intervenue dans la médiathèque tête de réseau avec un atelier « doudous » et un autre « poupée tracas », et j’en avais entendu beaucoup de bien. Je comprends pourquoi !

Je vous invite à aller visiter son site internet (lien plus haut dans l’article), il y a des tas d’idées pour les structures, les entreprises, les événements… Je prépare mon planning 2019/2020, et il est fort possible que Chloé revienne faire un tour par chez moi… 😉

Mes grands projets pour 2019

Blog1912

Après le bilan (tout pourri) de 2018, un peu de positivité, d’espoir et de motivation pour ce qui m’attend en 2019 ! Comme je me suis bien laissée porter par le courant cette année, j’ai la niaque de me lancer dans de nouveaux projets.

Au niveau écriture :

=> Je débute 2019 directement par la révision/correction d’une histoire jeunesse écrite il y a quelques années, qui sera illustrée par mon frère (si vous ne connaissez pas encore son travail, voilà le lien vers sa page facebook).
=> Mon projet NaNoWriMo, lâchement abandonné début novembre, devrait me prendre une bonne partie de l’année. Ce sera une dystopie young adult, sur le thème de la Mort.
=> Deux autres idées me trottent dans la tête, à voir comment je le sentirai au moment de les écrire : un roman jeunesse / une nouvelle collaboration avec une illustratrice.

Au niveau parution :

=> Pour le moment, seule la sortie de ma nouvelle « L’Homme Chocolat » chez les éditions 1115 est prévue.

(Il y aura aussi des salons et des dédicaces en librairies, je vous en parle bientôt !)

Au niveau personnel :

=> Préparation d’un grand voyage. (Ceci dit, je suis encore à me poser la question si je le fais ou pas, donc peut-être qu’il n’y aura pas de grand voyage. Qui peut savoir. Pas moi en tout cas.)
=> Faire du sport plus régulièrement : mes horaires de travail n’étant pas compatibles avec les heures d’ouverture de la salle de sport du coin, je me suis achetée de l’équipement. J’ai plutôt intérêt à rentabiliser la chose.
=> M’inscrire à un club : j’hésite encore. Je voulais faire du tai-chi mais je crois que le club d’ici est en train de mourir. Donc peut-être aïkido.
=> Reprendre des cours de japonais : dire qu’il y a 10 ans, j’étais capable de tenir une conversation… snif.
=> Sortir plus : ouais, parce que bon, après une année à ne voir pratiquement personne, ça y est, je sature !

Au niveau bibliothèque :

=> Continuer mes animations mensuelles en essayant des nouvelles choses.
=> Ecrire une histoire de fantasy avec mes CM2 (leur demande à eux !).
=> Faire un marché de Noël dans le village.
=> Organiser un salon de la BD (peut-être pas pour cette année, mais au moins commencer à réfléchir dessus).

Bon. Y a plus qu’à !