#MercrediBD : Lectures manga février 2021

Durant ce petit mois de février, j’ai lu 12 mangas (dont 2 en relecture : les tomes 5 et 6 de Katekyo Hitman Reborn!). Pour le reste, j’ai lu deux suites, commencé 4 séries et lu un one-shot. C’est parti. ^_^

Les deux suites concernaient « La petite faiseuse de livres » qui m’avait déjà beaucoup plu avec le tome 1 et qui continue sur sa lancée. Ensuite, le tome 3 de « Psycho-pass », un anime pour lequel j’avais eu un énorme coup de cœur. Je lis les mangas sur la vie de Kogami avant les événements de la série animée.

« 9 lives man » de Monday Recover.

Résumé : L’amour en 9 points de vie…
Depuis l’âge de 14 ans, Ziyang a des sentiments pour sa camarade Qing. Dès cet instant, des points de vie sont apparus au-dessus de sa tête.
Aujourd’hui adulte, sa vie quotidienne est bouleversée lorsque Qing devient son assistante. Inexorablement, ses points de vie diminuent… Que cela peut-il signifier ?

Mon avis : C’est un manga one-shot assez original, puisque on ne s’attend pas à ce que le thème central, l’amour, soit traité de cette façon. Enfin vous me direz, le titre donnait une bonne indication. Mais j’ai tout de même été surprise. En bien !
Le graphisme est déroutant car il paraît simple, mais il sert parfaitement la lecture. Les personnages sont attachants et réalistes, j’ai beaucoup aimé ce regard sans fard et juste sur les sentiments amoureux.

« Somali et l’esprit de la forêt », de Yako Gureishi.

Résumé : Depuis que le monde est dominé par les créatures non-humaines, les hommes en sont réduits à mener une existence clandestine pour échapper à la persécution sans répit des nouveaux maîtres. Un jour, un golem, gardien des forêts, recueille une fillette appartenant à cette race humaine en voie d’extinction et décide d’entreprendre avec elle un périlleux voyage à travers les contrées.
Ainsi commencent les aventures de cet étrange duo dépareillé, mais uni par un attachement quasi filial.

Mon avis : Je n’ai pas encore réussi à me décider si j’ai aimé ou non, tellement que je ne sais pas quoi en dire : les graphismes sont assez beaux, l’histoire est originale mais il me manquait encore quelque chose pour vraiment m’attacher aux personnages. Je continuerai tout de même la série !

Résumé : 19ᵉ siècle en Angleterre, la famille Moriarty a recueilli deux orphelins William et Louis mais en leur conférant un statut de domestique. Albert, le fils aîné de la famille est pétri d’ambition et il déteste le système social qui régit la société britannique, dans lequel les classes supérieures se pavanent et oppressent le peuple sans pour autant être dignes du respect qu’elles exigent de lui.
C’est pourquoi Albert abhorre sa propre famille et voit dans les deux orphelins l’incarnation d’un souffle nouveau. Albert leur offre son statut, sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve : se débarrasser de sa famille et du système de classes actuel !

Mon avis : J’ai profité de l’offre « tome 1 acheté, tome 2 offert » des éditions Kana pour découvrir « Moriarty » et j’ai bien fait !
Dans ce manga inspiré des histoires de Conan Doyle, on suit la (ou plutôt l’une des possibles) genèse du célèbre ennemi de Sherlock Holmes. Et c’est vraiment super intéressant ! Le dessin est fin, le scénario prenant et plein de rebondissements. J’ai adoré les personnages et même si leurs actions ne sont pas toujours du côté de la loi, il y a un fond de justice sociale. Ce fut une excellente découverte pour moi et je vais continuer la série.

Résumé : Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis : Comme j’ai décidé de suivre un peu les tendances du moment, j’ai commencé la série de The Promised Neverland. 5 tomes plus tard, je suis assez emballée ! Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi sombre et angoissant, mais j’aime vraiment beaucoup. On s’attache facilement aux personnages, l’ambiance bascule d’une case à l’autre, et on attend avec impatience et terreur les prochains événements. *_* Je vais peut-être me laisser tenter par l’anime aussi, mais pour le moment, le manga me va bien. 🙂

On se retrouve le mois prochain pour mes lectures du mois de mars ! 🙂

#MercrediBD : Janvier 2021

Et voilà un nouveau rendez-vous dans mon Terrier : le MercrediBD spécial manga. Comme j’ai décidé de refaire un peu ma culture manga cette année, je ferai chaque mois un récapitulatif de mes lectures. N’hésitez pas à me proposer des nouveaux titres en commentaires !

Ce mois-ci, j’ai lu 8 mangas (dont 3 en relecture) :

J’ai envie de relire la série complète des Reborn, j’en ai lu 3 ce mois-ci. Comme j’ai fait un article complet la semaine dernière sur cette série, je n’en parle pas plus aujourd’hui. 🙂

« La petite faiseuse de livres », de Miya Kazuki.

Résumé : Que feriez-vous si vous étiez réincarné dans un monde où l’objet de votre passion était complètement inaccessible ? Avide lectrice vivant entourée de livres, Urano Motosu voit sa vie prendre fin, comble de l’ironie, écrasée par le contenu de ses bibliothèques. Mais la voilà réincarnée dans la peau d’une enfant nommée Maïn, au beau milieu d’un monde médiéval au taux d’alphabétisation extrêmement bas, où la lecture est un passe-temps réservé à l’élite. Face à cette situation, l’ex-rat de bibliothèque ne peut rester les bras croisés. Et s’il n’y a pas de livres, alors elle les créera elle-même !

Mon avis : un manga tout mignon et qui parle à mon cœur de bibliothécaire. ^^ Le tome 1 pose les bases de l’histoire, on y suit une jeune femme réincarnée en enfant dans un monde complètement différent du sien. En plus de devoir s’approprier un corps peu maniable (l’enfant a 5 ans), elle devra aussi vivre sans ses livres adorés. Les dessins sont assez épurés, c’est agréable à lire et on s’attache facilement aux personnages.

« Le renard et le petit tanuki », de Mi Tagawa.

Résumé : Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d’une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition ! Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil.

Mon avis : oh la la, coup de cœur ! J’ai trouvé cette histoire vraiment touchante et bien ficelée, il y a des références au folklore japonais et on y trouve des thèmes importants. Le dessin est tout doux. ^_^

Résumé : Cette fois, la patience des dieux est à bout. Entre guerres incessantes et pollution extrême, les humains n’évoluent décidément pas et passent le plus clair de leur temps à semer le chaos sur terre. Les divinités décident donc à l’unanimité d’anéantir l’humanité en déclenchant l’apocalypse !
Seules les valkyries, ces guerrières chargées de guider les âmes des morts vers le Walhalla, se rebellent contre ce jugement. Brunehilde, leur aînée, lance un défi aux créateurs du monde : que le sort des mortels soit soumis au Ragnarök, un affrontement ultime entre 13 divinités et 13 champions de l’humanité ! Mais les plus célèbres héros de notre passé feront-ils le poids face à Zeus, Belzébuth ou Shiva ?

Mon avis : J’ai acheté ce manga parce qu’il y avait « Valkyrie » dans le titre. C’était intéressant de retrouver tous les panthéons réunis pour décider du sort de l’humanité, mais j’ai trouvé qu’il y avait trop d’informations dans les dessins. Ça doit pouvoir marcher en animation mais j’ai eu du mal à accrocher vraiment.

« La sorcière invincible, tueuse de slime depuis 300 ans ! » de Kisetsu Morita et Yuusuke Shiba.

Résumé : Après avoir vécu une vie pénible en tant qu’employée de bureau, Azusa a mis fin à sa courte vie par surmenage. Alors, quand elle s’est retrouvée réincarnée comme une sorcière immortelle dans un monde nouveau, elle jure de passer ses journées sans stress et de manière aussi agréable que possible. Elle gagne sa vie en chassant les cibles les plus faciles, les slimes ! Mais après des siècles à faire ce travail simple, elle se retrouve avec des pouvoirs insensés … comment va-t-elle maintenir sa paisible vie maintenant ?!

Mon avis : ce manga a beaucoup parlé à la flemmarde en moi ! XD J’ai tout aimé, l’humour, les personnages, les retournements de situation. C’est très sympa.

« Créatures fantastiques » de Kaziya.

Résumé : La science a remplacé la magie dans le cœur des hommes. Elle est sur le point de faire basculer le monde dans une nouvelle ère, entraînant les créatures fantastiques dans l’oubli. Descendante d’une lignée de mages et déçue de la place qu’occupe désormais la science aux dépens de la magie, la jeune Ziska est apprentie vétérinaire. Avec son maître Nico, elle cherche à soigner et préserver les bêtes mythiques menacées d’extinction…
Après le travail, elle se rend en secret dans la forêt où elle a découvert un animal extraordinaire qu’elle pense être la seule à voir. Gravement blessé et mal en point malgré les soins prodigués par la jeune fille, ce dernier ne peut être soigné sans l’intervention magique de Nico. Une bonne raison pour Ziska d’apprendre à maîtriser la magie, non ?

Mon avis : J’ai beaucoup aimé les différentes créatures rencontrées par les personnages, je pense lire les prochains tomes pour me faire une idée plus précise sur la série. 🙂

Rendez-vous le mois prochain !

Ma série #1 : Katekyo Hitman Reborn!

Je profite de la cicatrisation complète de mon nouveau tatouage (réalisé à Loriol-sur-Drôme par la fantastique Tao Hime) pour faire un article dédié au manga rentré à la première place de mon Top 3 il y a plus de dix ans et qui n’en a pas bougé depuis : Katekyo Hitman Reborn!.

KHR, c’est l’histoire d’un collégien bon à rien, Tsuna, qui voit arriver dans sa vie un professeur particulier, Reborn. Et des particularités, il en a plusieurs : déjà, c’est un bébé. Ensuite, il se dit l’un des (si ce n’est LE) meilleurs assassins de la mafia italienne. Reborn est au Japon pour former Tsuna à devenir le 10e parrain de la prestigieuse famille Vongola. Pour y arriver, Reborn va utiliser son arme secrète, des « balles de dernière volonté », capables de tuer et ressusciter quelqu’un si cette personne a des regrets, en lui donnant des supers pouvoirs. Mais tout ça n’est pas tellement au goût de Tsuna qui va tout faire pour échapper à sa destinée de mafioso.

L’histoire commence par une série de sketchs, où Tsuna va mourir et ressusciter sous les balles de Reborn, que ce soit pour avouer son amour ou pour gagner une compétition importante pour ses amis. Les différents personnages sont ainsi introduits les uns après les autres, jusqu’à former la « famille » de Tsuna. Une fois la famille/les alliés au complet, on peut passer à l’arrivée des ennemis. Et c’est là que ça devient très intéressant.

Le manga compte 42 tomes, la série animée 203 épisodes, mais l’anime ne reprend pas le dernier arc du manga. J’ai commencé par l’anime et avalé tous les épisodes en mettant toute ma vie de côté (bon, à l’époque, je crois que je ne faisais pas grand chose de ma vie ^^), puis mon frère a acheté les mangas. En ce moment, je re-regarde l’anime et pour être honnête, je suis passée directement à l’arc des Varia (épisode 38). D’ailleurs, j’en profite pour remettre le lien vers l’article écrit en 2019 à mon retour du Japon, puisque c’est précisément l’arc que j’ai vu en spectacle. *_* Par ici.

Pourquoi regarder KHR ? Eh bien déjà, pour son OST ! Ensuite, les personnages. J’ai toujours du mal avec les héros de shonen mais Tsuna est adorable jusqu’à la fin (et badass aussi), et même les personnages secondaires sont dignes d’intérêt (coucou Dino). L’histoire, qui passe d’un pitch plutôt comique à une grande envergure avec des thèmes forts. Enfin, le chara design, j’aime beaucoup le style d’Amano Akira (que vous pouvez retrouver dans Psychopass, lui aussi dans mon top 3).

Bref, c’est une série qui ne date pas de l’année dernière mais dont je ne me lasse pas. J’adore écouter les chansons des personnages, et je peux passer en boucle le concert live des doubleurs. C’est compliqué de vous conseiller de tenter l’expérience sans spoiler et à grands coups de « OMG J’AIME TELLEMENT CE MANGA IL EST TROP GÉNIAL »… mais en fait, c’est mon principal argument. :p

Liens vers d’autres avis : Ombrebones (que j’ai un peu forcé à commencer la série, haha) / Sunread /