[Code promo] Colour your life, folks!

Il y a un peu plus d’un an, alors prise d’une furieuse envie de changer de tête, j’ai découvert Color Mania. Grâce à ce site, devenu mon fournisseur officiel de Manic Panic et autres joyeusetés, je suis devenue « la fille aux cheveux verts ».

En salons et lors de mes dédicaces, vous avez été nombreux à me demander d’où je tenais cette si jolie couleur. Mais vous avez été encore plus nombreux à visiter le blog pour lire l’article sur mon partenariat avec Color Mania et bénéficier d’une réduction de 10% avec le code promo mis à votre disposition.

D’ailleurs, je tiens à remercier la personne qui a laissé un commentaire sous l’article. Sans son « le code marche plus », je n’aurais probablement pas fait attention que l’année était déjà écoulée. Donc merci, personne si polie !

Bref, afin de vous remercier pour vos visites et commandes, Color Mania prolonge notre partenariat avec un nouveau code promo. N’hésitez plus à mettre un peu de couleur dans votre vie (en plus, y a des bijoux aussi !). ^_~

bacolor2

[Séance photo] Les Imaginales

Le week-end dernier, j’étais à Épinal pour le salon des Imaginales, et j’en ai profité pour demander à Cécile Guillot (auteure de « Fille d’Hécate », du « Pink Tea Time Club », des « Tribulations d’une Gothique Amoureuse », etc.) de réaliser quelques clichés. Je ne suis pas un modèle facile, après une paire de dizaines d’années à éviter systématiquement les appareils photos 🙂 mais je suis très contente du résultat de la séance avec Cécile. ♥

 

Tellement que j’en ai déjà changé la photo de profil sur ma page FB. ^_^

Easy Tattoo – Le Test

Le mois dernier, je suis allée me faire tatouer. J’avais pris rendez-vous dans un salon à Annonay (07) au mois de juin 2015, parce que j’avais flashé sur le style de la tatoueuse. Je vivais donc avec ce projet en tête depuis un certain temps. Pour le tatouage en lui-même, je ferai un autre article sur le blog bientôt, car je n’ai pas encore réussi à prendre de jolies photos qui lui font honneur. Mais je peux vous dire qu’il est en tout point parfait.

Pendant qu’elle m’encrait la peau, Flora m’a parlé de la marque Easy Tattoo. Pour mes précédents tatouages, j’avais tapé dans le classique bepanthen pour hydrater. Ceux qui pratiquent la chose savent le degré d’agréabilité que peut laisser cette pommade sur la peau (et sur les vêtements) : pas hyper pratique. Et donc, quand Flora m’a dit que la crème Easy Tattoo ne collait pas et était vraiment faite pour les peaux tatouées, j’ai dit « essayons ! ». Et j’ai essayé. Alors, verdict ?

DSCN1533a

Le kit est composé d’un gel nettoyant et d’une crème. Le gel a une contenance de 125ml, et après m’en être servie pendant trois semaines deux fois par jour, il en reste encore pas mal (pour le prochain tatouage ! haha). Il est très agréable à utiliser, sans odeur, il mousse bien.

La crème est sympa à utiliser avec un système de pompe. La crème s’étire facilement, il m’en fallait très peu pour recouvrir un tatouage recouvrant tout le haut de mon bras (épaule => coude). Et promesse tenue ! La couche blanche devient rapidement transparente, et elle ne colle pas sur les vêtements. Les premiers jours, j’en mettais trois à quatre fois dans la journée parce que la peau tiraillait. Elle était beaucoup plus agréable à passer et garder que le bepanthen. J’ai même commencé à en mettre sur des parties sèches de mon autre bras, et ça a fait des miracles.

Je suis vraiment très contente de cette découverte. D’ailleurs, je vais bientôt tester leur stick solaire en prévision des beaux jours. Bref, si vous passez bientôt sous les aiguilles de votre tatoueur, pensez à Easy Tattoo. ^_~

Kit gel + crème : 15€

Mes cheveux et moi.

J’ai deux ou trois sujets en attente qu’il faut que je poste sur le blog, mais ce soir, j’ai envie de vous parler cheveux.

Pourquoi ce soir ? Eh bien, c’est grâce à la jolie demoiselle un peu idiote croisée dans le tram tout à l’heure. Avec ses longs cheveux d’une belle couleur dorée foncée pas naturelle pour un sou, son pull à l’allure « hipster » et son maquillage tendance, elle n’aurait pu être qu’une minette en face de moi. Sauf qu’elle a fait montre d’une certaine et évidente stupidité. Je ne lui jette pas la pierre, Pierre. Moi aussi je trouve ça tellement cool une fille avec des cheveux verts que j’ai envie de la prendre en photo avec mon smartphone. Sauf que 1) je lui aurais peut-être demandé la permission avant. Et 2), tenez-vous bien… moi, j’aurais très certainement enlevé le flash. Oui, oui, vous avez bien lu. La demoiselle avait vraiment le look typique de la fille qu’on ne remarque pas, elle avait même placé son téléphone genre « je suis en train de regarder dehors en le tenant nonchalamment ». Presque la prise de photo parfaite. Si ce n’est ce flash, tellement visible dans l’obscurité naissante de cette fin de journée, venu égratigner mes pauvres yeux. Eh ouais, on ne s’improvise pas paparazzi comme ça, dans le tram, en revenant des cours.

Enfin bon, ça a au moins eu le mérite de me faire rigoler. Pour dire, je riais encore quand elle est descendue à sa station, les joues un peu rouges, mais l’air de rien. J’espère que cette photo lui fera un beau souvenir.

De toute façon, je savais bien qu’avec cette couleur, j’allais en prendre de tous les côtés. Les premières fois ont été les plus dures, se faire traiter de sorcière ou même de salope (yep, cheveux fous + tatouages, c’est un peu connoté, apparemment. Je vous l’apprends ? Je l’ai appris récemment aussi.), c’est un tantinet pesant. Ça ne fait que trois mois que j’ai cette couleur, et deux fois déjà, j’ai pris tellement la rage au ventre de toute cette attention et ces remarques désobligeantes que j’ai été à deux doigts de repasser à une couleur classique.

Et puis, en y réfléchissant, je me suis rendue compte que j’allais regretter de quitter cette couleur que j’avais choisie, qui me plaisait, juste pour ne pas choquer ceux qui vivent encore au Moyen-Âge. Nous sommes en 2015, les cocos. Il me semble avoir le droit de disposer de mon corps comme je l’entends, que ce soit pour des tatouages, des piercings, ou pour la couleur de mes cheveux, à moi. Non ? Si ça vous dérange, regardez ailleurs.

Je peux paraître énervée, mais je ne le suis pas vraiment. Même la demoiselle avec son téléphone ultra discret, je ne lui en veux pas. J’aime ma couleur de cheveux. C’était au départ un besoin de changement radical, une espèce de crise de folie pour surmonter des choses de ma vie. Aujourd’hui, c’est moi, vraiment. Les petits de mes groupes de TAP ont un moyen certain de dire qui est leur animatrice, ils posent des questions sur ma couleur et touchent mes cheveux comme si c’était extraordinaire. Les parents aussi me reconnaissent, du coup. J’ai eu peur, au départ, que certains ne me pensent pas à la hauteur pour m’occuper de leurs enfants avec la dégaine que j’ai, mais finalement, les enfants me kiffent, et j’imagine que c’est tout ce qui importe. À la fac, les gens se sont aussi plus ou moins habitués. Il y a bien deux ou trois étudiants qui me toisent, mais c’est peut-être aussi parce qu’ils se demandent ce que fait ce groupe de vieux à la bibliothèque. :p

Enfin, les moments que je préfère, ce sont les salons. Ce n’était pas voulu au départ, mais on me reconnaît grâce à ma couleur, maintenant. (Bon, c’est sûr que ça serait mieux si on me reconnaissait pour mon talent, mais bon, il faudrait que je travaille un peu plus pour ça. ^^) Ce que je kiffe le plus ? Quand j’achète un bouquin sur un stand et que je reviens au salon suivant, et que le monsieur ou la dame me dit « hey mais on s’est vu la dernière fois, non ? ». ^_^

Je ne dis pas, peut-être que quand je serai à la recherche d’un emploi, après ma formation, je vais avoir des soucis. Peut-être que mon look ne fera pas assez sérieux. Maiiiis bon, j’ai jusqu’en juin 2016 pour profiter de mes cheveux que j’aime tant. ♥

Des bisous à la fille au téléphone ! Et tiens, voilà une photo potable si tu veux la montrer à tes potes. ^_~

CKP_1

Par Carré & Kawaii Photographie, au Salon Fantasy en Beaujolais.