Death positive

IMG_20180415_080445_resized_20180415_123338871

Lorsque je poste quelque chose à propos de Pandémonium, je l’accompagne souvent du hashtag « Death Positive ». On pourrait le traduire en français par « une approche positive de la mort », et c’est vraiment le message que je veux faire passer avec mon roman.

Mais il y a un réel mouvement derrière ce hashtag un peu cryptique. Mouvement plutôt nord américain, avec en tête de file l’Ordre de la Belle Mort (Order of the Good Death en anglais). Créé par Caitlin Doughty, il rassemble aujourd’hui des professionnels de l’industrie funéraire, des conservateurs de musée, des archéologues, des anthropologistes, des artistes de toutes sortes, etc. Tous travaillent dans le même objectif : démystifier la Mort.

Il ne s’agit pas de lui vouer un culte morbide, mais bien d’accepter qu’elle fait partie de la vie. Ils n’attendent pas la mort avec impatience, mais ont décidé de ne plus l’occulter pour « mieux vivre ». Et d’en parler autour d’eux afin de faire changer les mentalités.

Caitling Doughty (autrice de « Chroniques de mon Crématorium » dont je vous ai parlé longuement ici) milite par exemple pour des funérailles avec moins de distance entre les défunts et les familles, pour le droit de chacun d’avoir ses dernières volontés respectées ou encore pour des prix funéraires moins exorbitants. Sa chaîne Youtube « Ask a mortician » vulgarise l’envers de la mort et des pompes funèbres.

Si vous lancez une recherche sur Google, vous trouverez pas mal de liens assez intéressants. N’hésitez pas à regarder le #deathpositive sur les réseaux sociaux également. Personnellement, je suis Caitlin Doughty sur Twitter mais aussi Death and the Maiden, A Course in Dying et Strange Remains, et j’aime beaucoup le compte Instagram « Talk Death Daily« .

En France, le mouvement est un peu plus confidentiel (mais je n’ai pas cherché bien fort non plus), je vous conseille cependant les vidéos de Le Bizarreum sur Youtube, ainsi que le site Embaumements.
Nouveauté d’octobre 2018 : le podcast « Mortel » de Taous Merakchi.

Pandémonium entre dans ce mouvement. Le format roman est ce que j’ai choisi pour aborder des thématiques importantes telles que le fonctionnement des pompes funèbres, les embaumements, la place de la famille, le choix de ses propres funérailles. Il rentre dans un projet plus important que je mène (Thanatomorphose, un jour tu seras un vrai site à jour !), toujours dans cet objectif de « mort positive ».

A noter également l’existence des Death Café, qui fonctionnent bien un peu partout dans le monde, mais un peu moins en France. Pour le moment. 🙂

Publicités

Nouveau Défi des 100 jours

Blog0102c

J’ai commencé mercredi dernier un nouveau Défi des 100 jours, et aujourd’hui, 5e jour, l’exercice est de faire le bilan de cette première semaine. Alors allons-y.

Je comptais refaire le Défi de « la Magie au quotidien » qui m’avait beaucoup plu à l’époque, puis je suis allée faire les courses, et j’ai vu « Une Vie extraordinaire », et je me suis dit que ce serait une bonne chose d’ancrer un peu tout ça étant donné que je trouve déjà ma vie extra. Parce que mine de rien, ce sont des efforts quotidiens pour avoir une vie à la hauteur de ses attentes. Toujours voir le positif, voir la Magie partout, ne pas se laisser miner par des remarques ou des choses qui n’avancent pas, c’est une attention de tous les instants. Alors un peu d’aide à rester motivée ne peut pas faire de mal.

Ce cahier d’exercices se présente à peu près de la même façon que les autres, avec une citation, trois activités à choisir dans une liste pour la journée (faire du sport, méditer, visualiser un rêve, bloguer, etc.), un exercice à réaliser (faire un tableau de vision, lister ses intentions, etc.), et une page bilan pour la journée effectuée. Il y aussi un espace pour écrire son intention du jour et ce que notre intuition nous murmure sur les heures à venir.

La première semaine pose les bases du cahier. C’est cinq jours de « préparation ». Il faut lister ses intentions pour les 100 jours, intentions qui peuvent changer en cours de route. C’est vraiment un aspect important du défi. Je m’en suis rendue compte avec le cahier de « la Magie au quotidien », mettre une intention claire sur un objectif, sur une rencontre, un rendez-vous, un projet, ça permet d’ouvrir en grand la porte de nos possibilités.

Mon bilan de ces 5 premiers jours est assez positif : j’ai des intentions claires qui vont me permettre de chasser mes doutes et mon manque de confiance, j’ai commencé un journal pour suivre le défi, et j’ai même accroché un tableau de vision sur mon mur. Je pense être prête à entrer dans le vif du sujet.

Le cahier coûte 23€, ça peut paraître une somme importante mais il les vaut largement. Déjà parce que le bébé fait plus de 400 pages, et c’est 400 pages vraiment inspirantes pour ceux/celles qui souhaitent changer leur vision de la vie. Il y en a plusieurs selon ce que vous cherchez, pour changer son rapport à l’argent ou pour apprendre à manger sainement par exemple. On trouve aussi des cartes à tirer chaque jour, je n’en ai pas encore mais ça m’intéresse aussi pour plus tard. Enfin bref, il y a largement de quoi satisfaire à peu près tous ceux qui désirent des changements.

Laissez-vous tenter. 🙂

Défi des 100 jours – La Magie au quotidien

Cela faisait un moment que j’entendais parler de ces « défis des 100 jours ». Le principe me plaisait beaucoup : 100 jours pour changer un aspect de notre vie grâce à des exercices pratiques et de la réflexion.

L’un de ces défis a particulièrement attiré mon attention :

IMG_20170827_110435_resized_20170827_123745450

« Vivre la Magie au quotidien » me parle beaucoup. Tellement que lors d’un passage à Decitre, j’ai acheté le cahier. C’est un gros pavé à spirales. Il est maniable, mais difficilement transportable. Moi je le laisse ouvert sur ma table et si je dois partir en week-end, je note sur un cahier les intentions du jour.

Aujourd’hui est le 23e jour de mon défi personnel. Normalement on doit faire un point à 25, mais c’est dimanche, alors je le fais maintenant.

Ça veut dire quoi, « vivre la Magie au quotidien » ? Tout ça :

IMG_20170827_110512_resized_20170827_123744841

C’est être dans la gratitude, voir les bons côtés d’une journée plutôt que le négatif, pardonner, écouter son intuition, s’écouter soi-même et écouter les autres, apprécier chaque instant, méditer, etc.

L’ouvrage est découpé en plusieurs parties. La première permet d’appréhender le travail qu’il faudra faire avec un exercice simple par jour. Exemple : vivez cette journée comme si c’était la dernière.

IMG_20170827_110537_resized_20170827_123744058

Ensuite, on aborde les premières phases de la transformation globale que l’on cherche.

IMG_20170827_110556_resized_20170827_123743478

J’en suis là. Et jusqu’à présent, je suis plutôt satisfaite du cahier. Même si la plupart des exercices sont des choses que j’effectue depuis un moment de part mon cheminement spirituel, il y a tout de même du bon à faire un rappel. C’est une forme de structure intéressante, 100 jours, c’est long, mais en même temps, c’est ce qu’il faut pour parvenir à atteindre les intentions de départ.

Je ne pense pas que ce cahier va révolutionner ma vie, mais comme je le disais, c’est parce que j’étais déjà dans cette démarche. Et puis je n’en suis qu’au quart, peut-être que le reste va effectivement bouleverser ma manière d’exister ! ^^

Si le principe vous intéresse, les 60 premières pages sont disponibles gratuitement ici.

Et nous, on en reparle dans 25 jours. 🙂

[J’ai fait] Passer une nuit dans une maison de Hobbit

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un lieu enchanteur pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur : le Domaine de la Pierre Ronde, près de Saulieu, en Bourgogne.

J’y avais déjà passé une nuit en mars dans une yourte, mais entre l’arrivée tardive et le mauvais temps, je n’avais pas tellement pu profiter des lieux. Retour en août pour réparer tout ça et cette fois-ci, plonger en Terre du Milieu !

Je n’ai pas pris de photo de la maison de Hobbit, parce que je trouve que c’est beaucoup plus sympa de découvrir l’endroit de ses propres yeux plutôt que d’imaginer avec les photos des autres. Ce n’est que mon avis, si vous voulez voir ce que ça donne, vous pouvez aller sur le site internet. 😉

Pour ma part, j’ai préféré la yourte. La maison de Hobbit est magnifique, mais elle donne une impression de musée et j’ai eu du mal à rester dedans. Par contre, j’y ai dormi comme un bébé ! Je testerai à nouveau avec moins de gens, peut-être que ça a joué. ^^

Le Domaine de la Pierre Ronde a les pieds dans l’eau, puisqu’il se trouve au bord du lac de Chamboux (l’un des 6 grands lacs du Parc du Morvan).

IMG_20170806_144353_resized_20170813_060221231

La baignade est autorisée mais pas surveillée, et on peut pique-niquer/se détendre/méditer au bord de l’eau. ♥

IMG_20170806_144356_resized_20170813_060223852

Situé à St Martin de Mer (5 minutes de Saulieu), le Domaine offre 25 hectares de terres boisées avec yourtes, tipis, maisons de Hobbit et tentes Inuit. Dès l’arrivée, le charme opère.

IMG_20170806_143859_resized_20170813_060223142

On y rencontre des arbres rigolos.

IMG_20170806_193640_resized_20170813_060222508

Des arbres qui respirent l’Amour.

IMG_20170806_193249_resized_20170813_060221855

Et des petits Dieux.

IMG_20170806_195023_resized_20170813_060220419

À savoir qu’aucun des hébergements n’est pourvu de sanitaires (mais la maison de Hobbit a une baignoire :p), les toilettes, douches et éviers se trouvent près de l’accueil dans un bloc chauffé. Il est possible de faire des feux sur les endroits prévus. Prévoyez des bons gros steaks pour les barbecues ! ^^

Pour finir, l’accueil des propriétaires est à la hauteur du lieu. Ce sont des gens charmants, souriants, qui donnent envie de revenir. D’ailleurs, j’y retourne l’an prochain ! ^_~

Pour plus d’informations, le site internet vous raconte tout ce qu’il y a à savoir : ici.