Point écriture !

Ça faisait longtemps ! Au moins… un an ½, je viens de checker mes articles de blog. Depuis Pandémonium, j’ai eu une grosse panne d’écriture. Ça a commencé avec ma gêne d’écrire une histoire sans réel message, parce que j’avais tout donné avec Pandémonium (du moins, je le pensais à l’époque). Puis j’ai eu des expériences pénibles, le sentiment que comme je ne vendais pas des centaines et des centaines de bouquins, je n’avais pas le même traitement que les autres collègues. Autour de 2016/2017, j’avais créé des liens avec pas mal d’acteurs de l’Imaginaire, je faisais énormément de salons où je connaissais beaucoup de gens, faussant peut-être l’image que les éditeurs avaient de moi.
Certains m‘ont demandé d’écrire pour eux, ce que j’avais trouvé incroyable à l’époque. Puis je ne sais pas, Pandémonium ne s’est peut-être pas vendu autant qu’on l’espérait, je n’ai pas eu d’autres sorties pendant un moment, et à la fin, les manuscrits écrits pour ces éditeurs n’ont même pas été lus.

D’ailleurs, c’est en écrivant ces mots que je me rends compte que ce n’était pas un acte isolé parce que trois éditeurs différents m’ont fait le coup, et ils ne se connaissent même pas. XD

En 2020, je n’ai rien écrit. J’ai corrigé un manuscrit demandé et je l’ai envoyé, et c’est tout. Comme il n’a toujours pas été lu, ça n’a pas aidé à me remotiver.

En 2021, un gros éditeur hors Imaginaire (cf mon dernier article ^^) m’a commandé un ouvrage, avec un à-valoir à la signature du contrat. J’ai donc écrit et rendu ce manuscrit qui sortira fin 2022.
Même année, il y a eu un appel à textes chez Projets Sillex qui me plaisait. J’ai écrit, corrigé et envoyé une nouvelle, qui sera dans leur recueil à la fin 2022.

Depuis le début 2022, je travaille sur les corrections de mon ouvrage sur Hel. Et pour les autres manuscrits ? Petit tour d’horizon :

« Higanbana » est en lecture chez deux éditeurs. Enfin, quand je dis « en lecture », il a été envoyé et j’ai reçu un accusé de réception, puis un petit mot rapide de l’un d’eux pour me dire que oui, il serait lu un jour. Haha. Je laisse ce manuscrit comme ça pour le moment, je me déciderai cet été si je tente aussi ailleurs ou si je lui trouve un autre format.

« La Vague », qui devient « Quand tu ne seras plus là », est une dystopie young adult qui parle du déni de la mort et de jusqu’où une personne peut aller pour accomplir les dernières volontés d’un proche. Ce manuscrit a été écrit / envoyé il y a plus de deux ans, puis renvoyé à un autre éditeur en ce début d’année, et encore un autre il y a quelques jours. Je vais mettre les premiers chapitres sur Wattpad en attendant la réponse des dernières maisons d’édition.

« Emma – Projet Z », devient « A la dérive » : il me plaît beaucoup ce manuscrit, qui débute par une dédicace d’un auteur de romans de zombies, juste avant que l’Apocalypse zombie ne démarre dans la librairie. Pour le coup, c’est le plus vieux manuscrit écrit sans être publié, je ne sais même plus si je l’avais envoyé à quelqu’un. Mais il sera disponible cette année !

J’espère me remettre à la création pure au deuxième semestre 2022, j’avais envie d’écrire une histoire avec Hachiko en personnage principal.

Bref ! C’est l’année où je me remets en selle !

Petits bonheurs – 15 mai

  • Isatis qui s’acclimate à son nouveau chez-elle.
  • Vaincre mon côté casanier et accepter une sortie au boulot.

  • Hachiko qui s’adapte à la ville et à l’agence.
  • Décider de publier moi-même un bouquin commandé par un éditeur il y a deux ans et jamais lu. 🙂

Et hop, 36 !

Dimanche, j’ai fêté mes 36 ans. J’ai été bien gâtée par des cadeaux tout à fait de mon âge, comme le prouve la photo plus haut… (mais j’ai aussi eu une carafe filtrante pour l’eau alors la balance est restaurée).

L’année de mes 35 ans a été pour le moins mouvementée. J’ai dit « merde » au village où je vivais et travaillais, puis au monde des bibliothèques, ainsi qu’à plein de gens. En gros, je crois avoir dit « merde » à toutes ces personnes incompétentes capables de se vanter haut et fort de tout ce qu’elles peuvent faire pendant que moi, je taffe à leur place en me demandant si je suis bien à la hauteur.

Cette année a également été marquée par la découverte de mon anxiété. Mal de dents et mal d’estomac, radios, scanners, prises de sang et coloscopie, bref, j’ai viré hypocondriaque. Encore que, ma coloscopie est dans trois semaines, si ça se trouve j’ai une VRAIE raison de souffrir !

Je me suis rendue compte que je gardais trop pour moi mes problèmes et que je me laissais un peu trop marcher sur les pieds. Ça s’est encore confirmé récemment quand, pour un écart d’âge, on a décidé que je n’avais mon mot à dire sur rien du tout. Joie. Donc pour mes 36 ans et après, je vais travailler à envoyer balader les gens qui ne me respectent pas avant d’arriver au point de leur dire merde, justement. XD

Spirituellement parlant, je crois que j’en ai déjà parlé mais une amie médium m’avait envoyée vers une connaissance à elle pour une espèce de tirage de cartes/numérologie. Elle m’a prédit un changement professionnel, un changement de cadre de vie et un ouvrage ésotérique pour 2022. Alors on y croit ou pas, l’important c’est que ça m’a certainement donné l’impulsion pour parvenir à tout ça : je suis conseillère funéraire dans des pompes funèbres animalières et ce, dans l’agence-même où je voulais être depuis la mort de Ghost. J’ai un nouvel appartement plutôt sympa bien que petit mais hey, c’est la ville baby (mais j’ai trouvé des coins de promenade vachement cool). Et enfin, mon prochain ouvrage est prévu pour novembre 2022, un documentaire ésotérique sur la déesse Hel à paraître chez Alliance Magique. Et hop, exclu pour les lecteurs de mon blog. 😉

L’année de mes 35 ans marquait la fin d’un cycle, j’en commence donc un nouveau.

Le plus important pour moi sera de faire traiter mon anxiété, si vraiment on ne me trouve rien de médical. Ça va être mon objectif numéro 1.

Objectif numéro 2 : reprendre sérieusement l’écriture, peut-être avec des romans, certainement avec des ouvrages ésotériques puisque pour eux, on me propose un à-valoir à la signature du contrat. Mine de rien, ça change tout.

Objectif numéro 3 : travailler autour de la thématique du deuil. Maintenant que j’ai un pied dedans professionnellement, j’aimerais aller plus loin. Je ne sais pas encore comment.

Objectif numéro 4 : celui-là est à la fois le plus simple à r éaliser et le plus compliqué pour moi. « Si vous étiez sûr.e de ne pas échouer, que feriez-vous ? », moi j’irai direct chanter une sérénade à mon crush. C’est dire le niveau de confiance qu’il me faudrait vu que ma voix chantée ressemble à un instrument de torture.

Donc voilà les quatre objectifs de mes 36 ans. Que la force du Tigre soit avec moi ! (Je parle bien entendu du calendrier chinois et pas de la pub pour les céréales.)

Petits bonheurs – 8 mai

  • Une balade au bord de l’eau avec les chiens.
  • Commencer à jouer à Pokemon Bouclier.
  • Aller chercher des livres à la médiathèque.
  • Passer du temps rien qu’avec Hachiko.
  • Le retour d’Isatis à la maison (même si elle n’est pas très contente…)
  • Inviter des amis à manger.
  • Avoir une nouvelle mission au boulot.