Petits bonheurs – 9 mai

  • Manger avec Keryan et goûter un burger au fromage de chèvre.
  • Commencer la comm pour le concert prévu à la bib en juillet.
  • Faire une animation « super-héros » avec les scolaires.
  • Manger une tarte au citron.
  • Visiter une maison trop mignonne (mais sans jardin).
  • Découvrir une fête d’anniversaire sur Animal Crossing.
  • Passer à la librairie acheter des mangas pour moi et pour la bib.
  • Écouter une masterclass très intéressante sur les Femmes oubliées de Lyon par Feminists in the City.
  • Passer du temps en famille.

#MercrediBD : Lectures manga avril 2021

Record de mars battu puisque ce mois-ci, j’ai lu 28 mangas ! \o/

Des suites d’abord :

« Your name« , tomes 2 et 3 : j’ai continué après le tome 1 parce que je savais qu’il n’y en avait que 3. C’est mignon, ça ne me laissera pas un souvenir impérissable mais c’était sympa. Et ça rentrait dans le Hanami Books challenge. 🙂

« Hell Hell« , tomes 2 à 5 : j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui n’est pourtant pas très originale. Le dernier tome m’a semblé être un peu trop rapide pour conclure mais j’aime les histoires qui se terminent en peu de tomes, haha.

« Le renard et le petit tanuki« , tome 2 : keskecémignon *_* J’avais beaucoup aimé la douceur des traits du tome 1, le tome 2 est dans la même veine avec toujours une histoire sympa à suivre.

« The Promised Neverland« , tomes 15 à 19 : plus qu’un et c’est terminé. O_O!! Une histoire vraiment excellente, on ne peut qu’enchaîner les tomes.

« Beastars« , tomes 2 à 11 : heureusement qu’on n’a plus loin dans la série parce que je ne m’arrêtais plus. Grosse impression pour ce manga, que ce soit pour le scénario ou pour les personnages. Je dis « heureusement » mais je vais faire acheter la suite très rapidement, le tome 11 s’arrête à un moment important.

Ensuite, j’ai commencé des nouvelles séries :

« À nos fleurs éternelles », tome 1 : l’histoire d’Oniyasha, qui deviendra par la suite celui qu’on appelle Zeami, le créateur du théâtre nô. C’est un beau manga, les traits sont fins, et je n’avais encore jamais entendu parler des origines du Nô (d’ailleurs, on n’en parle pas dans le manga, c’est vraiment les prémices d’un nouvel art).

« Blue Period », tome 1 : j’en ai beaucoup entendu parler, je l’ai lu… bon, il y a tellement de termes techniques sur la peinture que j’ai été larguée. XD;

« Sayonara, Miniskirt », tome 1 : un beau manga qui traite du harcèlement sexuel et de la place de la femme dans la société japonaise.

Et enfin, j’ai commencé la série « L’Atelier des sorciers » avec les trois premiers tomes. Pour le moment, ça se lit bien. 🙂

Voilà pour le bilan manga d’avril ! Et vous, vous avez lu quoi ce mois-ci ?

Petits bonheurs – 2 mai

  • Mes p’tites CM2 qui passent m’offrir un souvenir de leur classe de neige.
  • Commencer le mois de mon anniversaire. \o/
  • Décider de tester la baraque à frites sur le chemin de retour du boulot. (C’était très bon.)
  • Terminer la restructure d’Higanbana pour pouvoir commencer les corrections.
  • Acheter plein de vêtements sur Animal Crossing.
  • Finaliser mes dossiers pour visiter des maisons (je sais pas trop si c’est un petit bonheur vu le nombre de papiers qu’ils demandent…).
  • Découvrir qu’ils sortaient des nouveaux produits dérivés de Reborn (mais arrêtez enfin T_T).
  • Hésiter à m’acheter un DVD du spectacle avec Dino en vedette (je me laisse encore une petite heure pour me décider).
  • Recevoir mon illustration MHA de Tao Hime. *_*
  • Faire réparer ma voiture sans devoir donner un rein.

#ProjetOmbre : Avril

Me revoilà pour un nouvel article #ProjetOmbre ! Très honnêtement, j’ai eu du mal à me décider pour le mois d’avril, si bien que j’ai pris 3 nouvelles des éditions 1115 qui se trouvaient dans ma bibliothèque perso… hier. XD; Et je me suis rendue compte que je les avais peut-être déjà lues il y a longtemps mais je n’en avais gardé aucun souvenir. Alors (re)-lecture !

« Céder la place » d’Emmanuel Quentin : Voilà une nouvelle à la couverture énigmatique qui ne trouve son sens qu’aux derniers mots. Et c’est l’angoisse totale ! Dans un futur proche, des lentilles spéciales ont été créées afin de connecter tout le monde à tout. Directement implantées sur l’œil, elles offrent des possibilités presque infinies, comme visiter des lieux hantés ou dangereux sans bouger de chez soi. L’histoire commence avec un groupe venu visiter un ancien asile, théâtre d’événements cauchemardesques auxquels ils vont assister via leur lentille. Sauf que le cauchemar devient vite réalité…

« Forestier, Chausseur » d’Elisa Wild : Nouvelle réservée aux plus de 18 ans. 😀 Quand une paire de chaussures réveille le désir chez une femme à la vie bien carrée, c’est toute une aventure charnelle et fantastique qui s’offre à elle. C’est sensuel sans jamais être cru.

« Orwell m’a tu » de Bruno Pochesci : attention au malaise avec cette nouvelle. Dans une réalité si proche de la notre, l’extrême-droite a pris le pouvoir. On suit un homme, marié à une femme étrangère mais qui, grâce à sa peau blanche, passe comme une « bonne française ». Cependant, la délation n’est jamais loin… Cette histoire est glaçante au possible car on sait, surtout aujourd’hui, à quel point on pourrait rapidement tomber dans cette réalité. C’est en tout cas une excellente nouvelle, qui frappe par sa justesse.