[J’ai joué à] A Mortician’s Tale

J’ai profité de soldes sur Steam pour acquérir un jeu dont j’entends parler depuis quelques mois : A Mortician’s Tale.

MT1a

Développé par Laundry Bear Games, le jeu s’inscrit dans le mouvement « Death positive ». On y incarne une jeune femme croque-mort dans une société de pompes funèbres (funeral home en anglais).


MT2a

Le schéma est toujours le même : la date est annoncée sur un écran noir, on retrouve le personnage dans sa salle de préparation alors qu’un email arrive pour prévenir de l’arrivée d’un corps. Vous voyez sur l’image la table de préparation des corps à gauche, le four crématoire juste à côté au fond, les urnes funéraires sur le côté droit, et le bureau où arrivent les mails.

MT3a

Dans la boîte mail, on retrouve les directives des gérants de la société, des échanges avec d’autres employés, et surtout, il y a une newsletter : à chaque fois que vous allez dans cette boîte mail, un nouveau message est là afin de parler des techniques funéraires mais aussi des différentes cultures autour de la mort.

Chaque jour, les gérants vous expliquent quel corps va arriver et ce qu’il faut faire avec. Certains ne doivent être que nettoyés avant de passer dans le four crématoire, d’autres doivent être embaumés complètement pour que la famille puisse venir voir le corps avant les funérailles.

MT4a

Voilà comment se présente le corps. Vous avez sur la droite tous les instruments nécessaires à l’embaumement et à gauche les produits à injecter en remplacement du sang. C’est très bien expliqué, pas compliqué à manier, et on réalise pleinement ce qu’est le travail de croque-mort.

MT5a

Les yeux et la bouche ont été fermés grâce à des capsules et du fil, le corps est propre, et la bande blanche sur le corps sert à diriger la souris afin de « faire un massage » pour faciliter l’écoulement du sang.

MT6a

Une fois le corps embaumé, la croque-mort se rend dans la chambre funéraire pour présenter ses condoléances à la famille. Là, elle entend des anecdotes sur le défunt et/ou sur la vision de la mort en général.

J’ai plutôt été satisfaite de ce jeu, même si on le termine en moins d’une heure. Je trouve que c’est très intéressant de savoir comment se passent les soins, de « participer ». La newsletter est également riche en anecdotes.

Je ne sais pas si le jeu trouvera un public autre que celui s’intéressant déjà au sujet, mais c’est en tout cas un moyen très ludique de comprendre ce qu’il se passe autour des corps des défunts.

Jeu à retrouver sur Steam.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s