It is a good day to die*.

(*Les bons auront reconnu un cheatcode. Si je suis encore en vie, je vais me réinstaller le jeu.)

6f243852bbc589809a30a0ab3050737e--let-it-snow-the-snow

J’écris cet article deux jours avant qu’il ne soit posté, assise à mon bureau à la bibliothèque, à regarder la neige tomber à gros flocons. C’est beau, c’est magique, j’adore la neige… Quand je suis bien au chaud chez moi et que la seule sortie que j’ai à faire, c’est celle pour mes chiens. Présentement au boulot, je sais que dans quelques heures, je dois reprendre la voiture pour plus d’une demi-heure de trajet sur des routes de campagne, et je ne suis pas exactement sereine.

À quelques jours de mon emménagement dans un appartement où je n’aurai plus la nécessité de prendre la voiture pour aller bosser, ça me ferait un peu mal de crever maintenant. Enfin, il faut bien mourir de quelque chose, me direz-vous ! Ce n’est pas comme si je n’étais pas prête.

En juin, j’avais posté cet article sur Thanatomorphose. Presque 6 mois (et la neige tueuse) plus tard, j’y reviens. Comme un bilan de fin d’année. Est-ce que les gens ont compris ? Est-ce qu’ils savent ? Est-ce qu’ils ont déjà oublié ? Est-ce que j’ai fait mon maximum ?

La réponse à la dernière question est bien évidemment non. Parce que c’est toujours risqué de prendre des risques (ha !), et que parfois, c’est juste impossible quand la personne en face n’en a rien à taper de ce qu’il pourrait vous arriver. Je pourrais faire le forcing comme avec mon neveu quand je quémande un câlin, mais ça ne fonctionne déjà pas avec un gamin de 3 ans ½, alors les autres.

Je ne vais pas mourir sur la route. Je vais peut-être planter la voiture, mais mourir, non. Mon calendrier de l’Avent perso est trop bien pour que je n’en profite pas. Mais bon, dans l’éventualité où ça arriverait, je vous aimais bien. Enfin, pas tous. Enfin, « bien »… Bref, achetez Pandémonium quand il sortira ! Venez pique-niquer à côté de l’arbre sous lequel je serai enterrée (sans produits chimiques) ! Profitez de la vie et lâchez-prise, dîtes les choses, faîtes des choses, ne laissez personne décider à votre place, et tout ça.

Et les gens qui n’ont jamais osé me dire ce que je représentais pour eux, c’est bien fait pour vous.

(Le jour où sera posté cet article, j’ai prévu de faire une raclette, alors vraiment, je vais faire attention sur la route.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s