Où puises-tu ton inspiration ?

inspiration-sign

« Où puises-tu ton inspiration ? » est l’une des questions que l’on me pose le plus souvent. À chaque fois, je réponds de manière qu’on croit évasive : « de partout et de tout le monde ! », alors que c’est la stricte vérité.

Une chanson peut m’inspirer, un parfum, une personne croisée dans la rue, une parole ou une discussion aussi. Tout cela peut me donner l’inspiration qui va donner déclencher une histoire.

Ensuite, les mêmes choses ou d’autres vont inspirer et étoffer l’histoire. Il y a toujours beaucoup de moi et beaucoup de ce que je vis dans les histoires que j’écris, parce que c’est plus facile de raconter ce qu’on connaît. Je me nourris beaucoup des conversations avec les gens, également, qui sont une source d’inspiration intarissable.

Bon… C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment ça se traduit chez moi ? Petit tour dans mes divers projets passés et à venir.

« Dans l’Ombre du Maître » : premier roman paru en 2010, inspiré par Florent Mothe interprétant Salieri dans la comédie musicale Mozart l’Opéra Rock. C’est tout ce qu’il m’a fallu comme inspiration.

« Tarots Divins » : le personnage d’Elizabeth a été inspiré par une poupée (que je possède) à la peau grise. Celui de Nilosh par Jason Momoa (Stargate Atlantis, Game of Thrones, vous le verrez bientôt dans le rôle d’Aquaman). L’univers a une très forte ambiance sombre à la Underworld, certains passages ont été écrits avec la BO de Transformers. Quant à l’histoire plus globale de Huan, je me suis inspirée de la mythologie et du chamanisme.

« Zombitions » : Evangeline Lilly a inspiré le personnage d’Evy pour le physique, car pour le caractère, il y a beaucoup de moi. Grand-mère Sophie tient pas mal de ma propre grand-mère, Liam a un côté Hugh Jackman/Wolverine jeune.
Pour ce roman, les rues de Lyon ont été le décor de la majorité des scènes. Il m’est arrivé d’aller me promener juste pour imaginer une infection (celle du funiculaire, par exemple).
De manière globale, même si ça ne se voit pas toujours dans le roman, tous les romans, films, séries sur le thème du zombie ont été des inspirations pour créer mon univers.

« Pandémonium » : ce roman-là a été inspiré par les employés des pompes funèbres qui se sont occupés des funérailles de ma grand-mère.
Pour l’ambiance, j’ai utilisé pas mal de chansons ayant pour thème les Enfers (Highway to Hell en tête).
Le personnage de Morgane est un mélange de deux jeunes filles de mon entourage. Pour le personnage d’Hela… eh bien, il est inspiré d’elle-même. ^^

« Emma » : j’étais frustrée de ne pas avoir pu rencontrer mon auteur préféré à Londres, alors j’ai pondu tout un roman là-dessus (avec des zombies pour me venger). Le petit garçon qu’Emma trouve dans un couloir est inspiré de mon propre neveu.

« Memento Mori » : une nouvelle que je viens d’écrire pour la bibliothèque où je travaille, dans laquelle j’ai réussi à mixer ma dévotion à Hela et mon amour pour les zombies. Inspirée d’une rencontre faite à la bibliothèque et par la configuration particulière des lieux (comme toujours quand je visite un nouvel endroit, j’essaie d’imaginer à quoi ça ressemblerait pendant une invasion de zombies).

« Échec et Mat » : je bosse dessus en ce moment, c’est une nouvelle pour un AT.
La chanson de l’histoire est « Quelque chose de magique », de la comédie musicale Le Roi Arthur.
Là encore, je suis allée puiser dans le chamanisme et mon cheminement spirituel pour créer l’univers global, avec des animaux totem.
Parce que je l’ai écrite à la suite de « Memento Mori », la rencontre dont je parlais plus haut a forgé l’histoire et donne un dynamisme entre les personnages assez poétique et magique. Cette rencontre-là a inspiré le personnage du Roi, et un autre de mes proches a inspiré le Loup Bêta de la meute.

J’ai toujours en tête mon projet d’écrire sur un lieutenant de la Seconde Guerre Mondiale, que j’ai « rencontré » l’an dernier lors d’un séjour en Savoie. Le lieutenant en question, Tom Morel, est mort en 1944, et son histoire est racontée au musée des Glières. Ça a été comme un choc de voir tout ce qu’il avait fait et vécu, et depuis, j’ai très envie de m’en inspirer pour construire un récit. Bientôt, dès que j’aurai le temps de faire des recherches approfondies !

Sur ce bel élan d’optimisme, je clos ici le (long) chapitre de mes inspirations, en espérant toujours trouver l’étincelle sur ma route. 😉

Publicités

2 réflexions sur “Où puises-tu ton inspiration ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s