Imaginales 2017

Les Imaginales, c’est toujours ou tout ou rien.
Soit je passe un excellent week-end qui me tient de bonne humeur pendant des mois.
Soit c’est tout pourri et je n’ai plus envie d’écrire pendant un an.

Je ne vais pas faire durer le suspens : 2017, c’était trop de la balle.

J’avais failli ne pas y aller, vu que j’avais repris le boulot, que ma voiture allait avoir du mal à faire la route, que j’étais toute seule, etc. Plein d’excuses balayées par des gens qui sont juste formidables, grâce à qui j’ai passé un super week-end.

Je vous fais une liste des gens et des trucs qui ont fait de ces deux jours un chouette moment ? D’accord.

  • Francis Malvesin (ouais, the man des illustrations dans l’anthologie Métas & Morphoses) et Iora (sorcière de Wish), déjà, parce qu’ils ont accepté de me traîner jusqu’à Épinal. Même que si je m’étais endormie dans la voiture, ils n’auraient pas pris de photo compromettante.
  • Les auteurs du Peuple de Mü : Michael Roch, Emmanuel Quentin, Luce Basseterre, Pierre Léauté et Sébastien Tissandier, pour m’avoir fait une place sur le stand et dans le gîte. Ces gens-là, en plus d’être sympa et rigolos, ils écrivent des bons bouquins. Comment font-ils ?
  • Davy et Driss, ils savent pourquoi.
  • Morwen, de l’autre côté de la Moselle en huit.
  • Le Chat Noir : c’est toujours que du plaisir d’aller discuter avec Cécile et Mathieu. Et j’étais super contente de revoir Vincent Tassy (Apostasie).
  • Jean Vigne et Pascale, on n’habite pas loin mais on se voit partout ailleurs.
  • Les copines Twitter ! C’est cool de discuter en plus de 140 caractères.
  • J’ai acheté une super coiffe trop belle, importable en dehors des salons, mais j’ai une robe qui irait trop bien avec, alors on va voir ce qu’on peut faire. La boutique est , si vous voulez voir.
  • Les États Généraux de l’Imaginaire, un grand projet ambitieux. Et la rencontre professionnelle entre bibliothécaires, qui donne envie de faire plein de choses dans sa structure.
  • Les copains, connaissances, nouvelles rencontres du week-end. J’ai fait le plein de sociabilité, maintenant je vais rester enfermée pendant quinze jours sans voir personne. ^_~
  • Les frites de dimanche midi. Parce que la qualité d’un salon se mesure à ce que j’ai mangé, et j’avais envie de frites.

Donc oui, c’était bien. Deux jours, c’est peu mais en même temps, c’est énorme. J’étais triste de rentrer, j’étais de nouveau enthousiaste à faire des salons et à me lancer dans de nouveaux projets. Je ne peux pas vraiment dire que je retourne à la réalité puisque je travaille dans une bibliothèque au milieu de milliers de bouquins, mais les gens vont me manquer quand même.

J’ai pris quelques photos, elles sont sur mon compte Instagram (créé presque que pour les Imaginales, mais moins bien utilisé que prévu).

Bref, merci à tous, et vivement l’année prochaine !

Publicités

5 réflexions sur “Imaginales 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s