En ouvrant cette lettre…

dscn1720a

Lorsque j’étais plus jeune, j’adorais envoyer des lettres à tout plein de gens. À ma famille, puisqu’elle habitait en Ardèche et moi en région parisienne, puis à mes amis quand j’ai déménagé à Lyon. Avec le temps (et surtout internet), les courriers se sont espacés, jusqu’à ne remplir les boîtes aux lettres que lors des anniversaires ou de Noël.

Il n’y avait bien qu’à ma grand-mère que j’écrivais encore régulièrement. Elle n’avait pas le net, et parfois, même si je l’avais au téléphone souvent, j’aimais bien coucher mes mots sur le papier.

J’ai retrouvé un paquet de lettres et de cartes d’elle dans mes affaires. On a aussi récupéré les courriers que nous lui avions envoyés. Depuis sa mort, je crois que je n’ai pas écrit quoi que ce soit pour quelqu’un en dehors d’un événement spécial.

C’est pourquoi, alors que je faisais un tour chez Gibert Joseph pour acheter un livre, je me suis dirigée vers la papeterie. Et je suis ressortie de là accompagnée de jolies feuilles de papier blanc et des enveloppes colorées afin de reprendre une correspondance. Quelques mots, parfois moins, juste pour le plaisir de poster une lettre à quelqu’un qui compte pour moi.

Et qui sait ? Peut-être que dans 50, 100 ans, on découvrira cette correspondance dans un joli coffre en bois, et on se dira « tiens, il nous manquait justement de quoi alimenter notre feu ! ». :p

Publicités

2 réflexions sur “En ouvrant cette lettre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s