[Atelier d’écriture] Créer son avatar féerique

Mardi dernier, j’ai eu l’occasion d’animer mon premier « vrai » atelier d’écriture avec des enfants âgés de 8 à 14 ans. Jusque là, j’avais rencontré des classes pour discuter de mon travail d’auteure mais je n’avais jamais eu l’occasion de pousser plus loin.

Cette opportunité m’a été offerte par la médiathèque de Montalieu-Vercieu, en Isère. Dans le cadre de leur semaine de la féerie, plusieurs ateliers étaient prévus pour petits et grands.

Les deux premiers étaient un travail d’équipe avec Ana Dess. Le mardi, avec un groupe de 13 enfants, j’ai discuté de la nécessité d’utiliser des mots précis pour décrire un personnage. Avec une fiche d’identité préparée par mes soins avant la rencontre, les enfants ont alors inventé leur avatar féerique. Caractéristiques physiques ou morales, vêtements et accessoires, les enfants ont poussé la réflexion jusqu’à l’invention d’un « background » pour mieux cerner leur personnage.

J’ai été très étonnée par leur motivation et la richesse de leur imagination. Je les lançais dans un exercice qui peut prendre des semaines ou des mois, et en deux heures, ils ont tous relevé le défi avec brio. Elfes, guerriers, apprentis sorciers, chasseurs de zombies, licornes, ou encore chiens du Diable, ils ont su capturer le monde féerique pour y faire vivre leur avatar. Et j’étais ravie des résultats !

Le lendemain, Ana Dess a pris le relais en les faisant illustrer le personnage d’un autre. Alors qu’ils pensaient pouvoir dessiner leur propre avatar, ils ont dû entrer dans la tête de quelqu’un d’autre pour imaginer à quoi ressemble le personnage. Là encore, d’excellentes surprises. Passée la première appréhension de « ne pas faire comme il faut », ils se sont lancés, et bientôt, il n’y eut plus aucune hésitation.

Les ateliers ont été l’occasion de parler de la collaboration entre Ana et moi, et du challenge que peut être l’illustration d’un texte. Armées des croquis et du texte, nous avons montré que les mots étaient nécessaires pour qu’une main puisse donner vie à des personnages et à un univers. Les enfants y ont été sensibles, encore plus lorsqu’ils se sont aperçus que la fiche d’identité leur permettait d’avoir un cadre de dessin mais que ce n’était pas si facile.

C’est un duo que nous allons certainement continuer à proposer tant l’expérience fut sympa. ^_^

Un grand merci à l’équipe de la médiathèque pour l’organisation et l’accueil, aux groupes d’enfants venus aux ateliers et aux curieux qui se sont arrêtés pour écouter et regarder !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s