Back to school : Episode 6, Réussir son examen… et douter

Ça y est, c’est officiel, j’ai validé l’UE1 de ma formation d’assistante de bibliothèque. Cet exam, je vous en avais parlé . J’avais un bon feeling, je savais avoir bien réussi, mais je pensais sincèrement que ma note serait un poil plus haute. Enfin, l’important n’est pas d’être la première de la promo, mais bien d’avoir validé l’UE. \o/

Trois autres examens sont encore à venir : rapport de bibliographie, rapport de stage, et catalogage. Les deux premiers ne me font pas peur, pour le dernier je ne sais pas encore exactement ce qu’ils vont nous demander mais j’imagine que ce ne sera pas non plus un océan à traverser. Bref, cette UE1 qui me faisait un peu peur tant elle était dense est derrière moi, et j’envisage donc la formation de manière plus sereine. Il y a de grandes chances qu’en juin, je finisse par avoir le diplôme d’assistante de bibliothèque…

Mais va-t-il réellement me servir ?

À nous seriner que les places dans ce milieu sont rares, qu’un infime pourcentage d’élèves de Mediat trouve un boulot au sortir de la formation, que même en passant les concours, vous êtes loin, très loin d’être certain de pouvoir travailler en bibliothèque, eh bien, mes yeux se sont tournés vers l’extérieur, et mon enthousiasme a diminué.

Je ne regrette pas un instant de m’être inscrite à Mediat. J’y apprends quantité de choses intéressantes qui me serviront, j’ai fait des rencontres (et je continue d’en faire) qui m’ont apporté beaucoup que ce soit dans ma vie personnelle ou littéraire. Puis j’aime toujours le monde des bibliothèques, les animations et ateliers qu’on peut préparer, le contact avec le public, les acquisitions, les choix à faire, l’émulation, en fait. Puisque l’on est obligé de travailler pour vivre, l’univers des bibs se rapproche le plus de ce que j’attends d’un métier qui va me prendre un quart de mon temps.

Maiiiiis, voilà. D’autres horizons s’ouvrent à moi, et je ne suis plus certaine de la route que je suis. Est-ce qu’en juin, je postulerai à droite et à gauche pour trouver une place en bibliothèque ? Est-ce qu’en septembre, je me lancerai dans la direction opposée ?

J’avoue que je ne sais pas. Peut-être est-ce la pression qui redescend après l’examen, ou le but qui devient plus proche qui me fait peur.

Comme l’avait dit Descartes, « je doute donc je pense, donc je suis ».

Publicités

2 réflexions sur “Back to school : Episode 6, Réussir son examen… et douter

  1. Bravo !!!
    Pour ce qui est du chemin à prendre, j’ai envie de te dire : vois au moment donné ce qui te fais envie. Sachant qu’après, il est toujours possible de changer de chemin 😉
    Même si la société serine le contraire, même si trop de personnes pensent qu’une fois engagé quelque part, on ne peut plus baguenauder ailleurs : non. Ils ont tout faux. ça n’est pas forcément facile, mais on peut.
    Bref ! Tout ça pour dire, ne te mets pas trop de pression. Et si, en effet, trouver un job en bibli n’est pas évident en ces temps de vaches culturelles maigres, ça vaut vraiment le coup si on adore le métier ! 🙂
    Bonne route !

    Aimé par 1 personne

    • Merci !
      Oui, j’ai l’habitude de changer de chemin en cours de route, même si là, je pensais vraiment avoir trouvé le bon. ^^ C’est peut-être pour ça que je mets les freins, justement parce que ça a l’air trop beau pour être vrai !
      De toute façon, ma formation court jusqu’en juin, je vais encore avoir le temps de changer trois fois d’avis. 🙂
      Merci pour ton commentaire. ^_^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s