Zombitions – Très court extrait.

— Je suis… mal à l’aise.
— Et moi, je crois que je vais vomir.
— Sympa pour eux…
— Quoi ? Mais, non ! C’est pas ce que je voulais dire, ça ne me gêne pas qu’ils… euh… se promènent à poil sur la plage. Je pensais plutôt à dans deux jours, quand tous ces gentils… Oh bon sang, t’as vu le mec qui vient de nous regarder ?
— Apparemment, tu as l’air d’être son style. Bien joué, Marco, tu as une touche !
— Quand tu arrêteras de débiter tes conneries… Putain, le con, je viens de l’imaginer quand l’infection aura eu lieu. Retourne-toi, je vais vraiment dégueuler.
— Petit joueur…

Evangeline frimait, mais elle n’en menait pas large non plus. Parfois, elle se demandait si les Maîtres Zombies ne cherchaient pas à lui rendre la vie encore plus difficile qu’elle ne l’était déjà. Planifier une infection sur une plage nudiste. Bien. Très bien. Ils avaient vraiment une case en moins. Quand ils s’étaient garés sur le parking privé avec le grand panneau rouge et or annonçant fièrement où ils se trouvaient, elle avait cru que le GPS avait une nouvelle fois déconné. Mais ça aurait été trop beau. Après avoir vérifié trois fois les coordonnées données par Sophie, ils avaient dû se rendre à l’évidence : ils étaient bel et bien arrivés à destination.

— Bon, soupira Evy. Ils commencent à nous regarder de travers, ils doivent s’imaginer qu’on les mate.
— Et tu comptes faire quoi ? Te désaper et aller les rejoindre ?
— Ben oui, je vois pas comment on pourrait inspecter les lieux si on reste ici comme des glands.
— Attends, Evy, je ne crois pas que ce soit possible d’entrer, comme ça…

Mais la jeune femme ne l’écoutait plus, et se dirigeait déjà vers une sorte de bureau d’entrée. Là, une dame d’un certain âge, dans le plus simple appareil, la salua avec un sourire incertain.

— Bonjour, Mademoiselle, que puis-je faire pour vous ?
— J’aimerais profiter de la plage, s’il vous plaît.
— Bien entendu… Avez-vous, hum, remarqué le type d’emplacement que nous proposons ?
— Vous parlez du « sans-vêtement » ? demanda Evy avec enthousiasme et en mimant les guillemets avec les doigts. J’ignorais complètement qu’il y avait une plage nudiste si près de chez moi, depuis le temps que je voulais pratiquer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s