Ghost et les expos

ob_3b9b1b_376552-288010154629674-1790402301-n

Mes parents étant à la recherche de leur futur petit Shetland, je me suis retrouvée à chercher moi aussi sur les différents sites d’élevage que je connais (ou non). Et comme toujours, j’en suis venue à hésiter à m’investir dans le club officiel, ou à m’imaginer dans vingt ans avec mon petit élevage au bord de la mer ou en montagne. Puis je me suis souvenue.

À la fin du mois, mon bébé d’amour, mon Ghost chéri fêtera ses trois ans. Quand je l’ai choisi, j’avais déjà en tête de lui faire faire des expositions, des concours, et plein de bébés. Malheureusement, des dents en moins le priveront de la confirmation.

Justement, parlons-en, de ses dents.

Alors âgé de sept mois, je l’ai emmené à sa première exposition, où il allait concourir en tant que « puppy ». Cette catégorie ne donne pas de point, juste une appréciation. Par chance (lol), le juge de cette catégorie était le président du Shetland Club de France de l’époque. Comme Ghost a une couleur et un visage originaux, je me dis qu’il allait se démarquer dans la masse, et qu’allait commencer sa grand carrière.

Mais vint la grosse baffe dans ma gueule. Monsieur le président/juge, en plus de terroriser mon bébé sur la table, me balance en regardant ses dents :

« Mais, il en manque !! Ah mais non, il ne faut absolument pas garder un chien comme ça ! ».

Imaginez-moi avec les yeux ronds, répondant d’une toute petite voix :

« Qu’est-ce que vous voulez dire… ? ».
« Eh bien faites ce qu’il faut ! »

Sur le coup, j’étais tellement choquée que j’ai pris mon chien dans mes bras, je l’ai serré fort, et j’ai tourné les talons sans rien ajouter. J’étais perdue, triste aussi. Pas parce que je n’allais plus faire de concours avec Ghost, ce qui finalement m’arrangeait bien. Le monde des concours/expos est un monde absolument à vomir, avec les regards de haut, les mesquineries à voix basse, les éleveurs qui se tirent dans les pattes, et les particuliers priés de rentrer chez eux et laisser ça aux « pros ». J’étais triste parce qu’on me conseillait de me débarrasser de mon chien, pour cause de dents manquantes.

Je suis restée choquée pendant longtemps (je le suis encore, hein). Comment un président de club peut-il prétendre à de tel discours ? Un « ami des animaux » qui pour le bien de la race, veut éradiquer les spécimens moins bons ?

Et puis cela veut-il dire que je dois moins aimer mon chien parce qu’il n’est pas « parfait » selon les critères que dix personnes ont pondu ? Que parce qu’il lui manque deux dents, je devrais l’abandonner pour en prendre un autre ?

Peut-être que ce monsieur voulait dire qu’il fallait que je fasse stériliser mon chien. Que je ne le fasse pas se reproduire. Peut-être qu’il pensait « garder » dans le sens général de la race, « il ne faut pas garder un tel animal dans le cheptel ». Ouais, ouais.

J’ai vite fait de résilier mon adhésion au Shetland Club de France après ça.

Aujourd’hui, Ghost n’est pas confirmé, ne le sera jamais, et le vit très bien. Et moi aussi. Il m’apporte tellement au quotidien, par sa présence, par son amour inconditionnel (par son refus des caresses sur la tête ^^), par sa joie de vivre, que je n’ai absolument aucun regret sur sa confirmation ou ses titres.

Mais tout de même, cette histoire me travaille encore. ^_~

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s