Nilosh – Tarots Divins

ob_9c89f4_avatar-nilosh

Aujourd’hui, je vous propose un article sur un personnage que j’affectionne tout particulièrement dans « Tarots Divins » et sur l’acteur qui l’a inspiré.

À l’origine, TD était une simple nouvelle, où les seuls personnages nommés étaient Elizabeth et Youta. Puis est venu Huan, dans un rôle mineur au départ, et avec lui le « chef de la cohorte ». Celui-ci n’apparaissait d’ailleurs que dans une seule scène, qu’on retrouve dans le tome 2 : il escorte Huan jusqu’à la chambre de la reine de peur que les autres vampires n’en fassent un casse-croûte.

Les choses ont fait que TD est devenu un roman, puis une trilogie, et cette transformation alla de pair avec la création de nouveaux personnages pour donner un peu plus de consistance à l’histoire. Huan devint le voyageur de la brume, et le chef de la cohorte allait devoir montrer pourquoi il était arrivé à cette position.

À peu près à cette époque, je venais de terminer d’engloutir toutes les saisons de Stargate Atlantis. Le rapport ?  Ronon Dex, interprété par Jason Momoa

Nilosh était né.

À partir de là, comment dire ? Il a fait son show. J’avais de grandes interrogations sur la relation Elizabeth/Youta, balayées par l’intervention de ce nouveau personnage que je me prenais à adorer écrire. Je pense qu’à lui seul, il a gagné la moitié des lecteurs de TD, et j’imagine que s’il a tant plu, c’est parce qu’il me plaisait à moi.

J’ai avec Elizabeth ou Huan un autre type de relation, plus intime, plus en profondeur. Avec Nilosh, c’était différent, parce qu’il n’avait pas la pression de la reine ou celle de Huan face à son « destin ». Il était là où il voulait être, il faisait ce qu’il pensait devoir faire, aurait suivi Elizabeth jusqu’au Paradis et serait mort pour Huan.

Il s’en prend plein la tronche dans le tome 2, parce qu’il était capable de l’endurer. Elizabeth se perd, Huan se perd, mais lui est toujours là, solide pour eux trois.

C’est un personnage que j’aime tellement qu’un spin-off a été évoqué, mais Nilosh n’est lui-même qu’avec Elizabeth ou Huan, alors j’ai abandonné l’idée. Je ne dis pas qu’elle est définitivement enterrée, il se peut qu’avec ce qu’il se passe dans le tome 3 (teaser teaser), je décide de remettre une couche de son humour décapant.

Ah, Nilosh.

~**~

Extrait tome 2, « Le Voyageur » :

(…)
Huan tourna la tête en s’exclamant :
— Nilosh !
— Ouais gamin, c’est bien moi.
Le chef de la cohorte se tenait entre les enfants et le chasseur, fier et invincible rempart. Malgré le vent froid, il ne portait qu’un T-shirt en cuir sans manche, et il frappait ses poignards l’un contre l’autre. Youta le tenait toujours en joue.
— Encore à te mettre en travers de mon chemin, grommela celui-ci.
— Tu ferais mieux de ne pas faire ton malin, rétorqua Nilosh. Si la reine ne t’avait pas désigné comme son adversaire, tu serais déjà mort.
— Comme je suis rassuré ! ironisa l’autre.
— Tu vas prendre la raclée de ta vie pour avoir osé t’en prendre à la petite.
— Elle doit être importante, cette « petite », pour que le renard et le chien la couvent avec tant de zèle.
— Tu n’as pas idée.
Sans lui laisser le temps de répondre, le chef de la cohorte s’élança sur lui d’un bond, et lui assena un coup de poing. Sonné, Youta leva l’un de ses pistolets, mais Nilosh lui envoya un second coup dans l’estomac, qui eut pour effet de lui couper le souffle. Cet instant de faiblesse l’empêcha de contrer le croc-en-jambe qui le fit choir, et il ne put qu’encaisser les coups de pieds qui pleuvaient. Quand le chasseur n’eut même plus la force de bouger, Nilosh lui cracha dessus.
— Voilà ce qu’on gagne à s’en prendre aux enfants de la reine, grogna-t-il.
Il se détourna du chasseur à terre, et alla à la rencontre d’Huan, qui siffla.
— Quelle rouste ! s’exclama-t-il. Et en plus, tu es arrivé pile au bon moment !
— Qu’est-ce que tu crois, gamin ? sourit le vampire. Je vous suis depuis que vous êtes partis, mais je ménage mes effets.
— Donc tu m’as laissé transpirer de peur exprès ? s’indigna le jeune homme.
Nilosh éclata de rire en lui tapant sur l’épaule, lui arrachant un cri. (…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s